mercredi 27 novembre 2013

Les 3 clefs pour bien gérer l'incertitude



Au cinéma, la vie est un long fleuve tranquille. Mais le fleuve de la vraie vie ne coule pas toujours tranquillement. Il nous réserve de grands moments de bonheur, de surprises, mais aussi de malheur, et souvent de doute, de peurs et d’hésitation. Cette école de la vie nous plonge quelque fois dans des grandes périodes de flottement, de frustration, de questionnement. Dans ces périodes, personnelles ou professionnelles, où les choses paraissent devenir compliquées, nous éprouvons des difficultés à nous projeter dans l’avenir, à imaginer la suite, notre avenir, notre propre futur. C’est une crise qui s’installe en nous et avec elle sa sœur jumelle : l’incertitude. Et cette incertitude devient peu à peu paralysante, nous empêchant de choisir et d’avancer. 

Alors comment gérer cette incertitude ? Comment peut-on mieux gérer l’incertitude dans notre vie et plus spécialement dans ces moments de crise ? Quels sont les moyens, quels sont les instruments simples qui peuvent nous aider à traverser cette période ? 

Heureusement il y a des personnes qui sont capables de bien gérer l’incertitude et de faire des choix pertinents pour continuer vers leur futur comme s’ils avaient une boussole interne pour se diriger, comme un GPS traçant le chemin de leur vie à venir. L’analyse du fonctionnement de ces personnes confrontées à l’incertitude a permis d’en ressortir un modèle (*). Quels sont les éléments importants utilisés par ces « experts en bien gérer l’incertitude » ? Quels sont leurs secrets ? Comment font-ils pour surmonter les doutes et les peurs qui se présentent ? En fait ces experts utilisent un modèle aussi simple que puissant. Ce modèle se compose de trois clefs. 

Voici les trois clefs pour bien gérer l’incertitude : 

1. Regarder l’incertitude en face. Ne pas faire comme si elle n’y avait pas d’incertitude. Ne pas essayer de l’éluder ou de la nier
ou de la fuir, ne pas dire par exemple « l’incertitude ce n’est pas trop grave ». Il faut accepter d’être présent avec cette incertitude. Il faut vraiment se confronter avec les doutes, les instabilités et toutes les émotions qui vont avec. Se permettre de regarder en face les différentes composantes de cette incertitude est la première clef. 

2. Rester connecté avec ses valeurs. Au moment fort des incertitudes ce qui est primordial c’est de se rapprocher de ce qui est important pour soi, c’est de se (re)connecter avec ses valeurs profondes, devenir intime avec ses propres valeurs. Qu’est ce qui est vraiment essentiel et important pour moi ? En fait identifier ses points de stabilité internes au niveau de ses valeurs et au niveau de ses convictions. C’est la deuxième clef cruciale. 

3. Créer des choix. Un des éléments pénibles quand on est dans l’incertitude c’est que l’on se trouve dans une situation qui nous pousse naturellement à ne plus avoir de choix. Alors on ne fait plus attention, on pense qu’il n’y a qu’une seule manière de gérer la situation et on fonce vers cette possibilité unique en devenant victime des circonstances du contexte. Et ce qui est intéressant chez ces experts en gestion de l’incertitude c’est que, même s’il y a cette impression de plus avoir de choix, ils vont créer des choix, créer des choix pour eux, créer des choix pour continuer. Et là l’idée magique c’est de créer des choix qui soient en accord écologique avec ses valeurs et ses convictions. En s’appuyant sur ces trois clefs, sur ces trois piliers il devient possible et même facile de traverser une période de crise où domine l’incertitude et de trouver une suite pertinente et attirante. Dans le programme « Réussir la suite de sa vie » nous voyons en détails comment utiliser ces trois clefs pour construire activement, pas à pas, notre futur durable. 

Pour en savoir plus sur ce programme rendez-vous sur http:/www.123depar.org/programmes/. Gilles (*) Cette modélisation a été effectuée par Jan Ardui en l’an 2000.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles