samedi 20 avril 2013

Mufti de Tunisie : le Jihad en Syrie n'est pas permis et est une faute immense



Mufti de Tunisie : le Jihad en Syrie n'est pas permis et est une faute immense

Othman Battikh le Mufti de Tunisie a dit que les appels au Jihad en Syrie étaient une "faute immense" et qu'il considérait le "Jihad sexuel" comme une forme de prostitution et d'adultère.

Battikh a dit durant une conférence de presse aujourd'hui que toutes les informations confirment que la jeunesse tunisienne qui est allé faire le Jihad en Syrie "a été trompée et endoctrinée".

Il a affirmé que les appels au Jihad en Syrie sont une "faute immense étant donné qu'un Musulman ne doit pas combattre un autre Musulman. Il aurait été nettement préférable s'il leur avaient été demandé de combattre leur part mauvaise en eux (Jihad intérieur)."

Cette déclaration intervient au moment où beaucoup de jeunes Tunisiens sont envoyés mourir en première ligne dans les combats en Syrie au nom du Jihad.

Les nouvelles des médias indiquent qu'au moins 3000 Tunisiens sont en Syrie, dont des dizaines sont morts et des centaines en prison.

Selon ces rapports, il y a des réseaux organisés qui recrutent des Tunisiens pour le Jihad en Syrie. Ils sont d'abord envoyés en Libye, puis en Turquie. Des ONG tunisiennes pourraient être impliquées dans ces réseaux.

De plus, le Mufti décrit le "Jihad sexuel" comme une forme d'adultère et de prostitution, révélant qu'au moins seize filles ont été envoyées en Syrie pour accomplir cette imposture de Jihad.

Il a appelé les autorités tunisiennes à rassembler leurs forces pour arrêter ce phénomène qu'il décrit comme étranger et dangereux pour la société tunisienne.

Le Sheik wahhabite Mohamad Al Arifi a émis une fatwa autorisant le "Jihad sexuel" en Syrie qui "permet aux combattants, célibataires ou mariés qui ne peuvent pas honorer leur femmes, de se marier brièvement ou de divorcer avec des filles d'au moins 14 ans. Les mariages qui n'excéderaient pas le temps d'une heure dans certains cas et qui seraient suivis d'un divorce."

Davantage sur la fatwa et la disparition de filles tunisiennes :








Cette fatwa a recueilli des avis favorables en Tunisie et des filles ont été envoyés accomplir le Jihad sexuel par des réseaux islamiques.



Source :
Syria News, 19 avril 2013

Traduction : Kairos & Logos


Alter Info
l'Information Alternative

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles