samedi 20 avril 2013

Les universités israéliennes au top du classement des meilleures universités du monde

université
Le classement des 400 meilleures universités du monde (Times Higher Education) vient d’être publié. Pour la première fois, trois universités israéliennes figurent au palmarès : l’Université Hébraïque de Jérusalem (137e), l’Université de Tel Aviv (158e), et l’Institut Israélien de Technologie, ou Technion (193e).
Cette étude a été réalisée par l’agence Thomson Reuters, un des leaders mondiaux de l’information financière, en fonction de critères associant l’enseignement, la recherche, la publication d’articles et le rayonnement international.
Les USA, ce n’est pas étonnant, occupent la tête de la hiérarchie mondiale : dans les 20 premières, on ne compte pas moins de 15 universités américaines ! La française la mieux notée est l’Ecole Normale Supérieure (59e), suivie de près par l’Ecole Polytechnique (62e).
La mission (croisade ?) principale que semble s’être donnée l’Université libre de Bruxelles depuis des années et qui est de critiquer sans cesse Israël sous toutes ses formes, l’a peut-être empêchée de se consacrer à des travaux plus « académiques » : elle ne figure qu’entre les 226e et 250e place …
Le Times Higher Education a également analysé la réputation mondiale des universités. Dans ce cas, l’Université Hébraïque de Jérusalem se retrouve positionnée entre la 71e et la 80e place, alors que la première université française, l’Ecole Polytechnique ne se situe qu’entre le 81e et le 90e rang (les universités américaines trustant comme toujours le podium).
On peut rapprocher ce classement de celui, toujours très attendu, de Shanghaï, où l’on retrouve les sempiternelles universités américaines en tête (17 parmi les 20 premières). Israël est ici très bien représenté, avec l’Université Hébraïque de Jérusalem (53e), le Technion (78e), l’Institut Weizmann (93e), et l’Université de Tel Aviv (entre la 101e et la 150place). Ces universités israéliennes se distinguent nettement dans certains secteurs. Ainsi, en informatique (Computer Science), l’Institut Weizmann se retrouve 12° mondial, le Technion 18e, l’Université Hébraïque de Jérusalem 27e, et l’Université de Tel Aviv 29e ! La première française (Ecole Polytechnique) n’apparaît qu’entre la 151e et la 200e.
L’excellence des universités israéliennes n’aurait pourtant pas de quoi surprendre. L’éducation fait partie depuis toujours des fondements du peuple juif, surnommé, à juste titre, le peuple du livre. Et les trois universités-phares (ce ne sont bien évidemment pas les seules à briller en Israël, mais il serait impossible de les énumérer toutes ici) ont des raisons d’exceller.
L’Université Hébraïque de Jérusalem a été inaugurée en 1925. Un de ses membres fondateurs est Albert Einstein qui se retrouve dans le premier conseil d’administration aux cotés de Sigmund Freud et Chaim Weizmann ! Dans cette université qui compte 22.000 étudiants, enseignent ou ont enseigné plusieurs prix Nobel, essentiellement en sciences et en économie.
Toutes les disciplines académiques y sont représentées, mais elle est surtout réputée dans le monde pour ses études dans le domaine des sciences et de la religion. Sa bibliothèque renferme d’ailleurs, outre la totalité de l’œuvre et des écrits légués par Albert Einstein, la plus grande collection mondiale d’études juives.
L’Université de Tel Aviv est beaucoup plus jeune, puisque créée en 1956. Avec près de 30.000 étudiants, c’est la plus grande université d’Israël. Elle aussi excelle dans à peu près toutes les disciplines, du droit à la médecine, en passant par les sciences physiques ou mathématiques. Elle est largement ouverte sur le monde puisque nombre de ses cours sont assurés en anglais.
Le Technion est situé à Haïfa. C’est la première université créée en Israël (1912). Elle abrite 13.000 étudiants dans tous les domaines de la science. Trois prix Nobel (chimie) y enseignent. C’est grâce à la qualité des diplômés du Technion que des entreprises internationales telles que Microsoft, Google ou IBM ont créé en Israël des centres de recherche et de développement constituant la deuxième zone la plus importante au monde de concentration de société High Tech juste après la Silicon Valley californienne.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles