mardi 26 novembre 2013

Hommage à Jean-Philippe Rameau




La vie quotidienne nous plonge souvent dans l’ennuie qui nous fait rêver à quelque chose de beau, original, extraordinaire... A ces moments là on s’adresse, essentiellement, à l’art. Et quel est le meilleur remède pour l’âme ? Evidemment, chacun a son « médicament » à lui mais il est bien connu que c’est la musique classique qui fait toujours chaud au cœur et affecte bien la santé.


Une soirée de gel d’octobre à Moscou a été animée par l’ensemble de William Christie Les Arts Florissantsqui est considéré comme l’un des meilleurs ensembles baroques du monde.William Christie a présenté cette fois-ci son nouvel concert-spectacle Le jardin de Monsieur Rameau consacré à Jean-Philippe Rameau, compositeur français du XVIIIe siècle. Les Arts Florissants a été créé en 1979 et il est dirigé depuis par W. Christie, claveciniste et chef d’orchestre français d'origine américaine qui encadre également l’académie Le Jardin des Voix apparue en 2002 et destinée à la formation de jeunes chanteurs. Pendant la conférence de presse organisée à l’occasion du concert des Arts florissants à Moscou, M. Christie, qui, au fait, est très aimé par le public russe, a répondu à de nombreuses questions des journalistes.

William Christie: Cette fois nous donnons à Moscou un concert, dédié à Jean-Philippe Rameau. Pourquoi Rameau ? Parce que cette année c’est le 330e anniversaire de sa naissance et l’année prochaine – le 250e anniversaire de sa mort. Parmi tout ce que nous interprétons le mieux avec mon ensemble Les Arts Florissants c’est la musique française. Et nous aimons surtout Rameau, qui est, sans doute, l’un des meilleurs compositeurs français du 18e siècle. On doit le connaître dans tous les coins du monde, et il est vénéré tout comme Haendel et Bach. Nous avons choisi pour ce concert principalement des œuvres de Rameau, mais nous jouons aussi quelques-unes de ses prédécesseurs et contemporains. Certains sont connus, d’autres ne le sont que de bien peu : André Campra,Michel Pignolet de Montéclair…Nous avons décidé de rendre ce concert au maximum accessible au spectateur : nous avons demandé des chanteurs du Jardin des Voix de prendre part au mini-spectacle, au mini-show, pour en faire une représentation informelle, ce qu’on appelle en français une « mise en espace ». C’est un spectacle absolument nouveau, mais la Russie n’est pas le premier pays à le voir et écouter. Nous l’avons déjà montré en France, à New York, en Espagne. De la Russie nous nous rendrons à Amsterdam, puis à Helsinki.

Nos musiciens jouent des instruments courants aux 17e et 18e siècles. Mais ils ne se distinguent pas tellement des instruments du 19e et du 20e siècle. Ceux à cordes prédominent, bien entendu : violons, violons-altos, violoncelles, contrebasses. Et nous y avons ajouté des instruments que nécessitaient les partitions de Campra, de Rameau – flûtes, hautbois, clarinette, instruments à percussions.



Sophie Daneman, metteur en scène du Jardin de Monsieur Rameau a également pris part à la conférence de presse pour expliquer le but de la mise en espace, sa actualité et pour rendre ses devoirs à M. William Christie.

Sophie Daneman : Ce concert est donné comme une représentation contemporaine en costumes de nos jours. Or nous avons cherché à garder pour cette musique l’esprit de l’époque : une certaine élégance, une grâce. Nous nous sommes imaginés des gens du 18e siècle, qui se sont reportés au 21e . Parce que nous parlons de mêmes sentiments qu’on éprouve aujourd’hui. Surtout avec les jeunes, lorsque la musique parle des sentiments des jeunes, de l’amour, de leur expérience dans la vie. Vous entendez souvent des expressions comme « tant que vous êtes jeunes, profitez-en ». C’est ce qui touche les jeunes gens et c’est ce qu’on a essayé de montrer.

Moi, en tant que chanteuse, je peux dire que quand on termine ses études au collège, on rencontre de grandes difficultés. On veut se produire, accumuler de l’expérience, mais sans cette dernière, personne ne s’intéresse à vous. William Christie est un homme remarquable. Bien peu font ce qu’il fait : en plus d’apprendre des choses aux jeunes, il leur donne la possibilité d’acquérir une expérience scénique si indispensable, de participer à des tournées à travers le monde. Ce que fait William Christie est vraiment merveilleux.



Qui peuvent entrer l’académie Le Jardin des Voix ? Evidemment, ce sont des jeunes ayant du talent. Mais ce n’est pas que le talent qu’apprécie M. Christie : un vrai chanteur doit avoir la flamme intérieure qui peut être peu visible au début mais qui « s’enflammera » à plein au cours des études. Evidemment, c’est pour cela que les concerts de William Christie et son ensemble ont un énorme succès partout dans le monde.

William Christie : Je dois dire et j’en suis très fier, qu’en ces dix ans nous avons connu un succès immense. Certes, notre but est de « vendre » des étudiants de talent. C’est le début de leur carrière professionnelle. Ils nous quittent pour les meilleures salles de concerts du monde, dans les villes où la musique est en grande faveur, comme Moscou, Amsterdam, New York. Quand je dis un « succès immense », j’ai en vue que ce n’est pas uniquement après les concerts, mais que nos chanteurs sont par la suite demandés par les plus grands opéras. Ainsi nous parvenons à nos fins. C’est formidable qu’au festival de Geinberg ou au Metropolitan Opera à New York et à l’Opéra de Paris ou encore à Covent Garden à Londres je vois les noms de nos anciens étudiants.



William Christie vient de créer son propre label Les Arts Florissants. Le premier enregistrement ne va pas tarder et ce sera l’oratorio d’Haendel Belshazzar.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles