mardi 2 avril 2013

Une algérienne pose seins nus pour soutenir la topless tunisienne Amina

Poser nue est-il devenu la nouvelle tendance des femmes arabes et maghrébines pour dénoncer la répression à laquelle elles sont exposées dans leurs sociétés conservatrices et religieuses ? C’est ce que témoigne du moins les nombreux cas de femmes ayant rejoint le Femen, l’organisation des manifestations seins nus.

Le Femen International est-il en train de gagner l’Algérie ? Apparemment, c’est le cas puisque, récemment, une jeune fille qui se dit algérienne vient d’adhérer à ce mouvement en postant, sur facebook, une photo d’elle seins nus. Cette action vient s’inscrire dans un élan de solidarité avec la topless tunisienne Amina.
Pour rappel, le Femen dont le siège se trouve à Kiev en Ukraine est un mouvement récent, lancé par des activistes qui se définissent comme « sextrémistes », elles s’élèvent contre la commercialisation du corps de la femme, contre toute forme d’asservissement. Pour elles, la nudité est la clé de la liberté. Une chose difficile à imposer dans des sociétés machistes, patriarcales, conservatrices, et répressives qui n’arrivent pas à admettre une telle conduite, jugée provocante.
En effet, pour se protéger contre les extrémistes qui seraient certainement à ses trousses, cette jeune algérienne, a préféré se couvrir le visage. Un procédé nouveau pour les Femen du monde arabe et du Maghreb et qui sert certainement à protéger ces dernières, notamment après que Amina, la Femen tunisienne a failli risquer sa vie pour défendre ses idéaux. Le visage de la jeune algérienne était certes couvert, mais sur son corps, sur lequel elle a écrit en espagnole : «nos seins sont plus puissants que dieu et l’Islam. Ce corps m’appartient», elle n’a pas omis de précisé, en anglais, « I am from algeria ».
Il faut dire que le Femen qui vient de trouver une nouvelle forme pour défendre les droits des femmes dans le monde ne cesse de convaincre les marginalisés pour y adhérer. La preuve, récemment une jeune femme Bahreïnie s’est dénudée pour soutenir Amina. Elle avait également le visage couvert, une nouvelle manière de se protéger puisque les deux premières Femen, Amina la tunisienne et Alia l’égyptienne, qui se sont affichées le visage découvert, ont été menacé de mort. L’une d’entre elle a été enfermée et l’autre a fui l’Egypte vers l’Europe. Car toutes les deux ont été menacées de mort.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles