mercredi 20 mars 2013

Visite présidentielle de Barack Obama en Israël

Le président américain, Barack Obama, est arrivé ce matin en Israël. Dès son arrivée, il a pu découvrir les systèmes de défense anti-missiles de Tsahal. La visite de Barack Obama s’inscrit dans la continuité d’une puissante coopération israélo-américaine dans le domaine militaire.
Les systèmes de défense, Dome de fer et Fronde de David, ont été installés spécialement pour l’arrivée du président américain. Il était accompagné par le Premier ministre, Benyamin Netanyou, le chef d’état-major, Benny Gantz, le commandat de l’armée de l’air, Amir Eshel et le ministre de la Défense, Moshe Yaalon. Le président a rencontré des soldats des systèmes de défense anti-missiles et leur a déclaré : “Vous avez fait un travail fantastique. Merci.
tsahal-obama-dome
En octobre dernier s’était tenu AC 12, le plus grand exercice militaire commun jamais organisé entre les deux pays. A cette occasion, le général Martin E. Dempsey, chef d’état-major des armées américaines, s’était rendu en Israël et avait lui aussi visité une batterie du Dôme de fer.
“Le Dôme de Fer est un immense succès”, a affirmé le Général Dempsey lors de son déplacement. “C’est un grand honneur d’être ici avec vous aujourd’hui, devant cette batterie qui protège l’Etat d’Israël,  et de savoir que nous prenons part à ce projet.”
Le Dôme de Fer est l’un des systèmes les plus avancés au monde en matière de défense anti-missiles. Conçu par Israël pour faire face aux milliers de tirs de roquettes depuis la bande de Gaza vers le sud d’Israël, il est soutenu financièrement par les Etats-Unis.
Autre exemple récent de la coopération israélo-américaine, en février dernier, Benny Gantz (chef d’état-major de Tsahal) s’était vu remettre à Washington la “Legion of Merit” pour pour son “service militaire exceptionnel et son remarquable commandement à la tête de l’armée israélienne”.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles