mardi 11 décembre 2012

Les armes « Made in Germany »




L'Allemagne est l'un des plus gros pays exportateurs au monde. Un secteur lucratif, mais peut-on exporter des armements dans tous les pays demandeurs ? Une question qui relance le débat en Allemagne.

L'étiquette « made in Germany » sur de nombreux produits est considéré comme une garantie de qualité dans de nombreux pays. Cela assure à l'industrie allemande de bons chiffres d'affaires. Ceci vaut aussi pour le domaine des armes « made in Germany ». Ce qui inquiète une partie de l'opinion publique, c'est que l'Allemagne exporte apparemment des armes dans des régions de crise. L'année passée, le gouvernement allemand a autorisé des exportations d'armements pour plus de 10 milliards d'euros.

Une frégate allemande F-207


42% des armements vendus en dehors de l'OTAN et de l'UE

Des frégates ont par exemple été vendues à l'Algérie et des sous-marins à Israël. Les Émirats arabes unis, Singapour, l'Indonésie, le Qatar et l'Irak sont aussi de bons clients. Et tout récemment, le magazine Der Spiegel a dévoilé que Berlin avait donné un avis positif pour l'exportation par la firme allemande Krauss-Maffei Wegmann de 270 chars de combat « Leopard 2 » vers l'Arabie Saoudite.

Ce pays a en outre passé commande de plusieurs dizaines d'engins blindés sur roues du type Boxer. Or, comme le rappelle l'opposition, certaines de ces exportations sont en contradiction avec les règles sur les exportations d'armes. Le social-démocrate Hans Peter Bartels, expert des questions de défense :


« Selon les directives allemandes concernant les exportations d'armements, il est interdit de livrer dans des régions de crise et dans des pays qui ne respectent pas les droits de l'Homme. L'Arabie Aaoudite ne peut donc être un partenaire pour des affaires avec des armes. »

Partenariats stratégiques


La politique extérieure allemande est liée à des valeurs telles que la démocratie et les droits de l'Homme. C'est ce que souligne régulièrement la chancelière allemande Angela Merkel qui explique par ailleurs pourquoi son gouvernement autorise certaines exportations :




« Je dois rappeler que nous avons des partenariats statégiques avec quelques États du Golfe. Pourquoi ? Parce que nous considérons le programme nucléaire iranien comme une très sérieuse menace ! »

Des pistolets-mitrailleurs MP5, du fabricant Heckler & Koch




La nouvelle disposition à accorder plus facilement l'autorisation d'exporter des armes vers certains pays s'explique aussi par la volonté de la chancelière de n'envoyer des soldats allemands dans des régions de crise que dans des cas d'urgence exceptionnels.




Angela Merkel souhaite plutôt renforcer la capacité d'États partenaires dans les régions concernées à assurer eux-mêmes la sécurité et la paix. Une stratégie que la dirigeante du Parti des Verts, Claudia Roth, qualifie de "cynique" :




« L'Allemagne se fait la complice d'auteurs de violations des droits de l'Homme, et dans le cas de l'Arabie Saoudite, la complice aussi de fondamentalistes islamistes ! »




Concernant les exportations de blindés vers l'Arabie Saoudite, le gouvernement n'a fait aucune déclaration officielle ou concrète. Selon certains experts, les décisions prises à huis clos, en cercle restreint, par le Conseil de sécurité fédéral, seraient également influencées par la volonté de maintenir les plus de 80.000 emplois de l'industrie allemande de l'armement, alors que la Bundeswehr - comme la plupart des ses partenaires de l'Alliance atlantique - réduit ses effectifs et ses équipements.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles