vendredi 16 novembre 2012

Marine Le Pen finira-t-elle lesbienne, musulmane ou les deux ?


« je ne maîtrise pas »

Michel Garroté, réd en chef – Marine Le Pen déclare que le Front national n’appelle pas en tant que parti politique à participer aux manifestations contre le mariage homosexuel ce week-end, mais que ses adhérents ont la liberté (sans blague ?) de s’y rendre : « Nos adhérents sont des citoyens et par conséquent s’ils veulent s’y rendre, ils peuvent le faire, mais le Front national en tant que parti politique n’appelle pas à participer à ces manifestations. Il va y avoir une multiplication d’organisations dont un certain nombre sont peut-être confessionnelles. Moi je ne maîtrise pas les slogans ou les revendications qui seront effectués dans ces manifestations. Je ne voudrais pas que le FN se retrouve à éventuellement être caution de slogans ou de propositions qui ne seraient pas les siennes ».
Les Marches pour Tous, marches pour la famille avec un papa et une maman, et, contre le mariage gay avec adoptions, prévues dès demain, rassemblent déjà des chrétiens, des juifs, des athées, des membres de l’UMP et même des membres du Parti socialiste. Mais Marine Le Pen, elle, ne marchera pas et n’appelle pas à marcher. Ses alibis sont qu’elle « ne maîtrise pas les slogans ou les revendications qui seront effectués » et que elle ne veut pas se retrouver « à éventuellement être caution de slogans ou de propositions qui ne seraient pas les siennes ».
Marine Le Pen est la cheffe du Front national, un parti qui représente au moins 15% des Français. Elle allègue qu’elle ne maîtrise pas. En sa qualité de cheffe du Front national, de femme et de mère, elle ne maîtrise pas. Elle ne maîtrise pas la différence – pourtant évidente – entre d’une part, une famille avec un papa et une maman ; et d’autre part, une famille avec un parent 1 et un parent 2.
Cela me rappelle un autre épisode. Marine Le Pen prend régulièrement position sur l’islam. Mais lorsque 70 jeunes armés de leur seul courage s’installent – brièvement et pacifiquement – sur le chantier d’une mosquée en construction, Marine Le Pen fait savoir, en filigranes, qu’elle serait plus modérée que ces jeunes susmentionnés.
J’avoue ne pas comprendre. D’un côté, Marine Le Pen défend – du moins théoriquement – la famille. Et Marine Le Pen défend – du moins théoriquement – l’identité française. De l’autre, dès lors qu’il s’agit de poser un acte – concret et courageux – Marine Le Pen prend ses distances.
J’ai écrit des dizaines de fois que je n’éprouve ni allégeance, ni allergie, envers Marine Le Pen et envers le Front National. Au vu des éléments évoqués ci-dessus, je me félicite de ne pas éprouver la moindre allégeance à l’égard de Marine Le Pen. Et je n’exclus pas, d’éprouver bientôt, une légère allergie à l’égard de Marine Le Pen. En effet, j’estime que c’est un devoir pour les représentants des électeurs de descendre dans la rue, et ce, pas uniquement sous leur petite bannière partisane. Je considère que la tiédeur et l’ambiguïté sont autodestructrices.
Il y a sans doute des extrémistes au Front national. Il y en a infiniment plus au sein de l’extrême-gauche. Je peux comprendre que Marine Le Pen, en fait j’approuve le désir qu’elle a de se distancer de certains caciques proches de son père, de la clique des négationnistes et autres frontistes judéophobes. En revanche, je ne comprends pas, je désapprouve ses positions – variables et inconfortables – vis-à-vis de la famille et de l’identité française.
Michel Garroté
Reproduction autorisée
Avec mention www.dreuz.info
Adieu ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles