samedi 24 novembre 2012

« Cheikh Hamad : « Moncef Marzouki et Mohamed Morsi ne font rien sans ma permission »

 Tunisie Explosif : L’émir du Qatar a confié à l’un de ses proches que les présidents tunisien et égyptiens sont sous ses ordres. Cela ne nous apprend rien sur le débile mental qui a usurpé Carthage, mais cela nous dit tout sur la souveraineté tunisienne et ce qu’elle est devenue après le 14 janvier 2011.
« Cheikh Hamad : « Moncef Marzouki et Mohamed Morsi ne font rien sans ma permission »
C’est sur jazeeranews.net, à ne pas confondre avec Al-Jazeera, que nous sommes tombés sur cette perle rare et affligeante pour les Tunisiens qui se respectent. Des propos que nous avons identifié comme étant authentiques et dont l'auteur (proche de l'émir du Qatar) est un palestinien bien connu. Voici une traduction intégrale que notre rédaction livre en exclusivité à ses lecteurs.

Deux présidents qui ne font rien sans l’autorisation de l’émir

L’un des proches et visiteurs de Hamad Bin Khalifa Al-Thâni a déclaré sous couvert de l’anonymat que, lors d’une rencontre privée, l’émir du Qatar lui a confié en toute fierté : «Bientôt, je ferai des saoudiennes, des émiraties et des koweitiennes des boniches chez les Qataris ». L’émir du Qatar a poursuivit : « Vous savez que les nouveaux présidents d’Egypte et de Tunisie ne peuvent rencontrer aucune personne sans mon autorisation. Mieux encore, je leur dicte littéralement ce qu’il faut faire et ce qu’il faut qu’ils disent ».
Ce visiteur de cheikh Hamad a affirmé « n’avoir pas été surpris par ce propos puisque l’émir est d’une nature plutôt bizarre, et que son ambition de dominer les Etats de la région n’est un secret pour personne. A-t-on oublié ce qui s’est passé avec le président tunisien lorsque cheikh Hamad n’a pas eu froid aux yeux en l’humiliant publiquement et en disant aux Tunisiens qu’il va apprendre à leur président comment saluer et comment se tenir ? »
Le même visiteur qui se confiait au journaliste de jazeeranews.net a ajouté qu’« en tant que chef d’Etat, les ambitions de cheikh Hamad sont légitimes. Le défunt leader Gamal Abdel Nasser voulait bien diriger les Etats de la région, à la seule différence qu’il escomptait diriger des Etats puissants et non pas affaiblir les pays de la région et comploter contre eux en vue de les dominer par la suite »      
Le journaliste de jazeeranews.net a alors posé cette question audacieuse au visiteur de l’émir : « Pour quelle raison entretenez-vous encore des relations amicales avec cheikh Hamad, après ce que vous venez de nous déclarez à son sujet ? »
« Je n’oublie pas la générosité de cheikh Hamad à mon égard et qui a été le seul chef d’Etat arabe à me soutenir », a répondu le visiteur anonyme avant d’ajouter : « Cheikh Hamad a le droit d’être fier de ses réalisations pour lesquelles il s’est beaucoup donné, mais par ailleurs, je suis bien placé pour savoir ce que signifie pour quelqu’un de perdre sa patrie. Je suis donc contre les intentions de Hamad qui nuisent aux Arabes, d’autant plus que je sais pertinemment que le Qatar serait incapable de remplir le rôle que lui trace son émir. Malgré son ambition illimitée de Hamad, le monde arabe est bien plus grand que l’émirat du Qatar ».
Dernière question : Ne craignez-vous pas que le cheikh Hamad découvre qui vous êtes d’autant plus que nous allons publier vos déclarations ? »
Réponse : « Non, Hamad ne s’en cache pas, et puis nous étions plusieurs à écouter ce qu’il a dit. Et dans le cas où il découvrirait mon identité, il n’y a pas de crainte car il n’osera pas me nuire, sachant que je détiens beaucoup d’autres secrets à son sujet et que je n’ai encore jamais dévoilé ». Fin de la traduction.

Que Dieu maudisse la révolution de l’indignité

Pour rafraichir la mémoire aux Tunisiens qui ont fait la « révolution de la Dignité », c’était le 13 janvier 2012 que le misérable émir du Qatar a humilié, pas seulement celui qui fait office de président de la république, mais aussi Hammadi Jebali et Mustapha Ben Jaafar, lesquels, en dignes représentants du peuple tunisien, n’ont rien trouvé de mieux comme réplique à cet émir inculte et bédouin qu’un rire hilarant…à la Hillary !
Forte de ses 5000 ans d’Histoire et de ses 56 ans d’Indépendance, la Tunisie de Bourguiba accepte, avec un grand sourire, l’offense d’un bédouin sans honneur et sans histoire. L’époque où Bourguiba expulsait illico un émir saoudien qui a osé gifler un maître d’hôtel, et que Ben Ali répondait aux petites provocations de l’émir du Qatar par la fermeture de notre ambassade à Doha, cette époque est bien révolue. C’est l’ère de l’indignité et de la soumission à ceux que nous appelions autrefois les « cochons du Golfe ».

La vente non aux enchères de la Tunisie

Entre mars 2011, c'est-à-dire déjà sous le gouvernement BCE, et septembre 2012, près de 43 banques, sociétés étatiques, groupes industriels et hôtels ont été bradé à des Qataris. Selon l'agence de presse TAP du 30 avril 2012, "Le ministère des Biens publics a vendu au Qatar 40 hectares de terrain à Tozeur pour un projet touristique. Prix de la transaction, 6 millions de dinars".  C’est le syndicat de base de la compagnie nationale Tunisair qui vient d’annoncer,  dans un communiqué publié le 31 octobre, qu’un «  accord conclu entre l’Instance générale qatarie de l’aviation civile et l’Office de  l’aviation civile  et des aéroports tunisiens a accordé la 5ème liberté de l’air à la compagnie Qatar Airways ». Les syndicats rattachés à la Confédération Générale Tunisienne du Travail (CGTT) ont noté que cet accord  « risque de léser fortement notre compagnie nationale au profit de Qatar Airways ». La 5eme liberté de l’air accordée à la compagnie qatarie lui permettrait d’exploiter à son profit l’Aéroport Tunis- Carthage. 
Que les Trabelsi, qui avaient déjà saigné la compagnie Tunisair et qui sont à l’origine de la colère populaire qui a mené au coup d'Etat américano-qatari du 14 janvier 2011, soient maudits jusqu’à la fin des temps, et que Dieu maudisse cette « révolution de la dignité » qui a mis la Dignité des Tunisiens plus bas que terre. K.Z

La vidéo qui restera dans l’histoire comme la plus terrible offense jamais infligée aux Tunisiens :






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles