mercredi 5 juin 2013

65 ans d’histoire, 6 figures emblématiques de Tsahal




A l’occasion du 65ème anniversaire de Tsahal, nous rendons hommages à six grands héros de l’histoire de l’armée israélienne. Chacune de ses personnalités représente une décennie d’histoire de Tsahal. Ces personnes ont affronté avec courage les ennemis de la nation et ont renforcé la sécurité du pays. Retour sur l’histoire de six soldats de Tsahal.

Ben Gourion – Commandant hors norme

ben gourion
Premier chef d’état-major de Tsahal, David Ben Gourion a longtemps rêvé de la création d’un Etat juif et indépendant. Sa conviction et ses efforts ont porté ses fruits car c’est lui qui lisait la déclaration d’indépendance en 1948. Directement après, Israël est attaqué par sept pays arabes : l’Egypte, la Syrie, la Jordanie, le Liban, l’Irak, l’Arabie Saoudite et le Yémen. C’est la guerre d’indépendance. Ben Gourion supervise directement les opérations militaires du nouvel Etat. Un de ses premiers ordres est d’unir toutes les groupes armées pour formée une armée nationale. La vision de Ben Gourion a ouvert la voie à ce qui est aujourd’hui connu sous le nom de Tsahal (Tsva Hagana leIsrael).

Yitzhak Rabin – 6 jours gravés dans le temps

Le lieutenant-général est jusqu’à aujourd’hui l’un des chefs d’état-major les plus admirés de l’armée israélienne. En 1941, il rejoint le Palmach (l’unité d’élite de la Haganah) où il commande des opérations importante dont les opérations à Jérusalem lors de la guerre d’Indépendance. En 1964, Rabin devient chef d’état-major. Trois ans plus tard, il mène la plus grande guerre qu’Israël ait connue, la guerre des six jours. Alors que les forces égyptiennes s’accumulent dans le Sinaï, l’Égypte bloque l’accès à la mer rouge aux bateaux israéliens. Les tensions montent.
rabin
La guerre est inévitable, la victoire est la seule option. Rabin rappelle les réservistes et au matin du 5 juin 1967, il débute l’opération en utilisant toutes les forces de Tsahal : l’arme de terre, l’armée de l’air et la marine. En seulement six jours, Israël anéanti ses ennemis et prend le contrôle de la bande de Gaza, la péninsule du Sinaï, la Judée-Samarie et les hauteurs du Golan.
Suite à la victoire, Rabin a déclaré sur le mont Scopus de Jérusalem : “Le monde a enfin reconnu le fait que Tsahal est une armée différente de toute les autres. Bien que sa mission est d’assurer la sécurité de l’état, Tsahal assume des missions de paix, des missions non pas de destruction mais de construction et du renforcement de la culture et de l’étique du pays. La guerre des six jours a mis en évidence la bravoure du soldat dans son esprit, son courage et sa persévérance qui ne laisse personne indifférent”

Yonatan Netanyahu – tué à l’aéroport d’Entebbe

Le lieutenant-colonel Yonatan Netanyahu a fait un service exemplaire pendant ses six ans en tant que soldat de Tsahal. Il est commandant d’une compagnie des parachutistes pendant la guerre des six jours. C’est son bataillon qui a combattu et vaincu les forces égyptiennes lors de la bataille d’Abu-Ageil dans le Sinaï. Il participe également à la guerre d’usure entre Israël et l’Egypte de 1967 à 1970.
Au début des années 1970, Netanyahu rejoint la Sayeret Matkal (unité d’élite de Tsahal) et en 1972, il est nommé vice-commandant de l’unité. Cette année, il dirige une opération au cours de laquelle des hauts responsables syriens sont capturés afin de les échanger et ramener des pilotes israéliens au pays.
Yoni Nétanyahou
Après la guerre de Kippour, Netanyahu se porte volontaire pour servir au sein du Corps d’Artillerie qui avait énormément souffert pendant la guerre. Il prend en charge la brigade Barak du Corps d’Artillerie et la transforme en une des unités les plus importantes du Golan.
En 1975, il retourne à la Sayeret Matkal. Un an plus tard, il dirige l’opération Entebbe. La première opération depuis son retour. Alors que les passagers du vol Air France sont retenus en otages à l’aéroport d’Entebbe en Ouganda, Le lieutenant Colonel Netanyahu mène la première vague de soldats qui va libérer les otages. A des milliers de kilomètres des terres d’Israël, ils sauvent 103 otages. Yoni Netanyahu est le seul soldat mort lors de l’opération.

Moshe Levi – le père des brigades Nahal et Givati

Le lieutenant-général Moshe Levi a servi dans la brigade d’infanterie Golani. Après avoir fini le cours d’officier, il rejoint la brigade des parachutistes et devient en 1983 le douzième chef d’état-major. Moshe Levi supervise le retrait des troupes de Beyrouth en 1985, la création d’une zone de sécurité dans le Sud-Liban.
moshe levy
Le lieutenant-général a révolutionné le Corps de l’Artillerie et a créé deux nouvelles brigades : la Brigade Nahal et la Brigade Givati.

Ehud Barak – le plus décoré

Le lieutenant-général Ehud Barak a rejoint les rangs de Tsahal en 1959 et a servi pendant 35 ans. Il a été commandant de l’unité d’élite Sayeret Matkal et a lui même dirigé plusieurs opérations importantes comme l’Opération Isotope, une mission de sauvetage des otages du vol de Sabena à l’aéroport de Lod. Ces opérations ont amené au démantèlement de l’’organisation terroriste palestinienne, Septembre Noir.
Barak a reçu la médaille des services distingués et 4 citations du chef d’état-major pour son courage et son excellence lors des opérations, faisant de lui un des soldats les plus décorés de l’histoire.
Barak a été un leader charismatique et innovateur. Sa présence a inspiré confiance et courage à ses hommes.

Tal Russo – le pilier de défense

Le général de division Tal Russo est l’un des généraux les plus respecté de l’état-major. Au début de son service, Russo intègre l’unité des forces spéciales de l’armée de l’air, Shaldag. En 1982, après avoir fini le cours d’officier, il commande une classe de soldats durant la Première Guerre du Liban.
Lors de la Seconde Guerre du Liban en 2006, Russo est l’assistant du chef de la Branche des Opérations pour les missions spéciales. Après la guerre, Russo devient chef de la Branche des Opérations.
tal russo
Avant de terminer sa carrière en avril 2013, Russo a servi en tant que Commandant de la Région Sud. C’est lui qui a supervisé la récente opération Pilier de Défense. Après plusieurs mois où les roquettes ont explosé sans cesse dans le sud d’Israël, Tsahal lance l’Opération Pilier de Défense afin de neutraliser la structure terroriste du Hamas. Le général de division Russo recommande alors de rappeler les soldats réservistes des forces terrestres et démontre au monde la capacité de Tsahal d’intervenir sur le terrain s’il le fallait.
Russo est également un des importants acteurs dans la planification et la construction de la barrière de sécurité à la frontière sud qui empêche l’infiltration de terroristes dans le Sinai.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles