mardi 7 mai 2013

Le plus gros contrat dans l’histoire d’Israël.

Warren Buffett rachète le reste (20%) de l’entreprise israélienne Iscar pour la bagatelle de 2 milliards de dollars. Le plus gros contrat dans l’histoire d’Israël s’est signé mercredi soir à Omaha, Nebraska, quand  Warren Buffett a acquis les 20 pour cent restants de Iscar Metal working de la famille Wertheimer pour plus de 2 milliards de dollars.
waeren buffet
La taxe sur la transaction est estimée à un milliard de shekels. Buffet, qui est connu pour ses investissements solides, a acheté 80 pour cent de l’usine de l’outil de coupe israélienne en 2006. La transaction représente la plus importante opération de Buffett en dehors des États-Unis.
Iscar a son siège social au nord d’Israël à Tefen et est maintenant officiellement connu sous le nom de Métaux International, ou IMC. L’accord donne à Iscar une valeur totale d’environ 10 milliards de dollars, soit environ le double de son évaluation lors de sa participation initiale de 80% en 2006 à 4 milliards de dollars.
Iscar a été fondée en 1952 par Stef Wertheimer en Galilée occidentale dans ville de Nahariya et a déménagé en 1982 pour la zone industrielle de Tefen, à environ 20 kilomètres de là. En 1984, Stef a remis les rênes à son fils Eitan. En 1995, Eitan Wertheimer a transmis la direction à Jacob Harpaz et a continué à servir en tant que président .
Iscar est une société privée, donc n’a aucune obligation de publier – mais selon les estimations son bénéfice net pour 2011 serait d’environ 1 milliard $, comparativement à 440 millions de dollars à la veille de sa vente à Buffett.
L’annonce de mercredi a dû également apporter des sourires aux visages des fonctionnaires de l’administration fiscale d’Israël. L’Etat pourrait recevoir près de 2 milliards de shekels en taxes de la famille Wertheimer une fois la transaction terminée. Les fonctionnaires ont refusé de dire combien les Wertheimer paieraient, en accord avec la politique de l’administration fiscale de ne pas divulguer de détails sur les déclarations d’impôt des sociétés ou des particuliers.
Lorsque les Wertheimer ont vendu 80% d’ Iscar il y a sept ans pour 4 milliards de dollars,les médias avait supputé que la famille avait payé 1 milliard de dollars en impôts, soit 4,5 milliards de NIS compte tenu du taux de change shekel-dollar à l’époque. L’administration fiscale n’a jamais confirmé ces estimations, mais aujourd’hui le même taux de taxe rapporterait environ 1,8 milliard de NIS pour la transaction en cours.
«Nous sommes impatients de poursuivre notre gestion de cette entreprise unique fondée par la famille Wertheimer en Israël il y a 60 ans », a déclaré Buffett dans un communiqué.
Jeremy Gozlan – pour Tel-Avivre – source Haaretz-

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles