samedi 30 mars 2013

Palestiniens et Arabes israéliens commémorent la “Journée de la terre”



Palestiniens et Arabes israéliens commémorent la “Journée de la terre”Palestiniens et Arabes israéliens marquaient samedi, à travers des rassemblements, le 37e anniversaire de la “Journée de la terre” qui commémore chaque 30 mars la mort en 1976 de six Arabes israéliens lors de manifestations contre la confiscation de terrains par Israël.

Des heurts avec les forces israéliennes ont eu lieu en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, mais aucune victime n’a été signalée dans l’immédiat, alors qu’un Palestinien avait été tué et plus de 50 blessés l’année dernière lors de cette commémoration.


Les principales manifestations devaient avoir lieu dans la ville arabe israélienne de Sakhnine et dans la région du Negev, dans le nord d’Israël.

Dans le nord de la bande de Gaza, des dizaines de personnes se sont rassemblées dans la ville de Beit Lahiya, tandis que dans le sud, des manifestants de la localité de Khan Younès ont planté des oliviers.

Sami Abou Zouhri, un porte-parole du mouvement Hamas au pouvoir dans la bande de Gaza, a indiqué aux protestataires de Khan Younès que son mouvement “allait poursuivre sa résistance pour libérer toute la Palestine” et “allait continuer à frapper en Israël”.

Toujours dans le sud de la bande de Gaza, à Rafah, près de la frontière avec Israël, quelque 500 Palestiniens ont manifesté, certains lançant des pierres sur les soldats israéliens qui ont riposté par des tirs à balle réelle.

“Des dizaines de Palestiniens (ont déclenché) une émeute près de la barrière de sécurité dans le sud de la bande de Gaza, jetant des pierres sur les soldats” israéliens, a indiqué à l’AFP une porte-parole de l’armée israélienne.

“Selon une enquête préliminaire, un émeutier a été légèrement blessé lors des tentatives des soldats d’éloigner les émeutiers de la barrière”, a-t-elle ajouté.

Par ailleurs, une vingtaine de Palestiniens comprenant notamment le Premier ministre Salam Fayyad ont planté des arbres sur le site d’un projet de colonie israélienne controversé entre la Cisjordanie et Jérusalem-Est occupées, a indiqué une porte-parole de la police israélienne, Louba Samri.

D’après elle, la police israélienne a dispersé le rassemblement et a confisqué les arbres.


Sur le mont des oliviers, à Jérusalem-Est, quelque 200 Palestiniens ont planté des arbres sur des terres appartenant à une famille palestinienne.

Trois participants ont été arrêtés pour avoir pénétré sur des terrains appartenant à l’Etat, selon Mme Samri.


Au barrage de Qalandia, qui commande l’accès à Jérusalem en Cisjordanie, des heurts ont éclaté entre quelque 200 Palestiniens et les forces de sécurité israéliennes qui ont fait usage de gaz lacrymogènes.

“Cent cinquante Palestiniens ont lancé des pierres sur les forces de sécurité israéliennes qui ont fait usage de moyens de dispersion anti-émeute”, selon une porte-parole de l’armée israélienne.

Vendredi, l’armée et la police israéliennes avaient déployé d’importants renforts à Jérusalem et en Cisjordanie en prévision d’éventuelles “manifestations violentes”, selon Mme Samri.

Alter Info
l'Information Alternative

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles