lundi 4 mars 2013

La beauté qui ne sauvera pas le monde

солнце вспышка солнце
© www.nasa.gov

Les chercheurs russes proposent de construire dans l’espace une gigantesque usine solaire qui transmettrait l’énergie sur la Terre. TsNIImach, un institut de recherche dans la construction des marchines associé à l’agence spatiale russe Roskosmos, est à l’origine de ce projet.

L’idée ne date pas d’hier : Peter Glasier était le premier à la proposer en 1968 aux Etats-Unis. Un gigantesque panneau solaire photovoltaïque transmet l’électricité sur la Terre. L’électricité est transmise sous forme de puissantes micro-ondes. Sur la Terre les micro-ondes sont captées par des antennes pour être de nouveau transformées en énergie électrique.
Les chercheurs russes proposent d’utiliser le laser à la place des micro-ondes. Les Etats-Unis, le Japon, l’Europe et la Chine développent déjà des projets similaires : leurs usines solaires devront être construites d’ici 2030-2040. Le désir de la Russie de participer à ce genre de projets, est tout à fait légitime, est convaincu l’académicien Alexandre Jelezniakov de l’Académie de la cosmonautique de Russie.
« Nous aussi, nous devons nous pencher sur ces questions-là. Si l’énergie provenant de l’espace n’est pas cher, ce sera intéressant parce que la Terre éprouve depuis longtemps une faim énergétique. C’est à l’avenir qu’il faut penser ».
Pour le vice-rédacteur en chef de la revue Actualités de la cosmonautique Igor Lissov, c’est une belle idée qui demande cependant d’énormément d’investissements. Elle n’est donc pas économiquement justifiée.
« Il faut envisager la situation avec les yeux ouverts sans prendre nos désirs pour la réalité. Aucun pays du monde ne mène pas d’études qui dépasseraient le stade de simples expériences consistant à transmettre l’énergie de l’orbite sur la Terre ».
Le projet part de cette idée reçue que l’humanité va bientôt manquer de l’énergie. Cela n’est vrai que si on considère le pétrole et le gaz comme les seules sources d’énergie. Mais il existe d’autres types d’énergie tels que la fusion thermonucléaire, par exemple. Une usine solaire spatiale ne sera alors pas nécessaire, est convaincu le membre correspondant de l’Académie de la cosmonautique de Russie Andreï Ionine.
« Cela coûte très cher de placer l’usine en orbite et de l’exploiter ensuite. Je ne parle même pas de l’effet que cela peut avoir sur l’environnement de la Terre. Et si le laser bougera un peu ? Que se passera-t-il alors sur la Terre ? Le projet proposé par TsNIImach doit être transmis pour avis aux écologues et aux économistes ».
Même si ce genre de projets se réalise un jour, ce ne sera pas demain. Il est pourtant nécessaire de continuer les recherches dans cette direction, estiment les experts.
Источник: Голос России.

L'humanité serait depuis longtemps heureuse, si tout le génie que les hommes mettent à réparer leurs bêtises, ils l'employaient à ne pas les commettre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles