jeudi 3 janvier 2013

La Chine va élargir son parc d’avions de transport militaires

La Chine va élargir son parc d’avions de transport militaires
Photo: http://bmpd.livejournal.com

Les photos du prototype de l’avion de transport militaire chinois Y-20 apparues récemment sur Internet seraient la preuve des débuts des tests d’usine de cet appareil. L’appareil Y-20 ressemble par sa forme et ses dimensions à l’Il-76 russe. L’augmentation du parc d’avions de transport militaires est dictée non seulement par des projets dans le domaine de la défense, mais aussi par la croissance de l'impact global de la Chine dans le monde.


On peut voir sur les photos le prototype de l’avion Y-20 sur une piste décollage. Cela veut dire que le nouveau programme de développement du secteur militaro-industriel chinois est réalisé en conformité avec les projets fixés précédemment. La mise en œuvre de ce programme va permettre d’élargir les capacités des forces armées chinoises et permettre à la RPC de mieux faire face aux situations d’urgence tout en garantissant la sécurité de ses citoyens à l'étranger.

Dans les années 1990, la société Xian Aircraft Industrial Corporation a commencé de son propre chef les travaux de conception d’un avion qui ressemble par ses paramètres à l’Il-76 russe. Apparemment ce projet n’a pas pu être mené jusqu’au bout. En 2006, il a été inclus dans le programme de développement technologique de la Chine à long et moyen terme. Selon le quotidien Xi’an Wanbao, en mai 2008, le premier ministre chinois Wen Jiabao, en visite à l’usine d’aviation de Xi'an, a souligné l'importance du programme de construction des avions de transport lourds. Ce même article indiquait qu’un appareil de fabrication chinoise va effectuer son premier vol dès 2012.

Selon les dernières informations, l’appareil va réaliser son premier vol au plus tard au premier trimestre 2013, ce qui montre qu’il y a un léger retard par rapport au programme initial. Cependant, les retards sont typiques pout ce genre de projets.

La corporation de l’aviation de Xi’an comptait beaucoup sur l’aide de la compagnie ukrainienne Antonov, le principal constructeur d’avions de transport militaires lourds pour les Forces aériennes de l’URSS. Car le Y-20 est en réalité un projet issu de la collaboration entre les constructeurs chinois et ukrainiens, lancé depuis 2007. Les résolutions techniques utilisées pour cet appareil sont une combinaison des conceptions techniques des avions An-77 et An-170 d’Antonov et de l’Il-76 étudié en détail par les constructeurs chinois.

L'avion est équipé de quatre moteurs D-30KP2 de fabrication russe. En 2009 et en 2011, la Chine a signé des contrats pour l'achat à la Russie de 239 moteurs D-30KP2. Ces moteurs, bien connus des constructeurs de la RPC, sont installés sur les avions Il-76 des Forces aériennes de l’Armée populaire de libération chinoise et sur les nouveaux bombardiers chinois H-6K.

Les Chinois préfèrent acheter des moteurs plus anciens, qui ont déjà fait leurs preuves. Les nouveaux Il-76 sont équipés des moteurs de nouvelle génération PS-90A-76. Apparemment, les Forces aériennes chinoises auraient déjà mis en place tout un système d'entretien et de réparation des moteurs, ne voulant pas dépenser le temps et l’argent pour se familiariser avec de nouveaux moteurs. À l'avenir, l'avion sera équipé du moteur chinois WS-18. Cependant, des problèmes dans le secteur de la construction des moteurs chinois pour avions ne permettent pas de donner de prévisions sur la réalisation de ce projet.

Le Y-20 ressemble à un Il-76 par sa forme, sauf qu’il est beaucoup plus grand et possède un équipement électronique moderne dans la cabine. Tout le cycle des tests et le développement de la production en série de ces appareils risque de prendre beaucoup de temps. Au cours de cette période, la Chine pourrait donc acheter une série d’avions Il-76 fabriqués sur la nouvelle usine d'Oulianovsk. Pour l’instant, la RPC achetait des Il-76 usagés à la Russie et non pas à d’autres pays de la CEI.

Les événements de ces dernières années ont démontré au gouvernement chinois la nécessité de l’utiliser des avions de transport lourds. Grâce aux appareils Il-76, les matériaux de construction et l’aide humanitaire ont pu être livrés rapidement dans la zone sinistrée après le séisme de Wenchuan (province de Sichuan) en 2008. Ces mêmes avions ont permis d’évacuer rapidement les ressortissants chinois en Libye et au Kirghizistan en 2011. L’augmentation du parc d’avions de transport militaire lourds est dictée non seulement par des considérations militaires, mais aussi par la croissance du rôle de la Chine dans le monde. Il s’agit aussi de l'élargissement des relations internationales de ce pays et de l'attention croissante que portent les autorités chinoises à la protection des intérêts de leurs propres citoyens.
Источник: Голос России.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles