mercredi 30 janvier 2013

Israel détruit des missiles russes aux mains du Hezbollah

Une frappe aérienne menée par l’aviation israélienne près de la frontière libano-syrienne mardi, semble avoir ciblé une cargaison de missiles anti-aériens à destination du Hezbollah. Un responsable américain a déclaré que la frappe a touché un convoi de camions.
SA-17
SA-17
Tous les responsables s’expriment sous le couvert de l’anonymat parce qu’ils ne sont pas autorisés à discuter de la frappe.
Israël avait fait des plans dans les jours qui ont précédé le raid aérien, afin de détruire les missiles russes SA-17n des missiles stratégiques qu’Israël n’est pas prêts à laisser au Hezbollah.
Sky News a rapporté que l’IAF avait frappé le convoi près de la ville frontalière libanaise de Nabi Chit mardi soir, mais n’a pas indiqué si la frappe a eu lieu du côté syrien ou libanais de la frontière.
Beyrouth et Damas ont nié l’incident. L’armée israélienne et le bureau du premier ministre n’ont fait aucun commentaire.
Les responsables libanais ont déclaré que des avions de guerre israéliens ont violé l’espace aérien, volant au ras du sol à plusieurs.
Les fonctionnaires de sécurité israéliens craignent que si le Hezbollah mettent la main sur des SA-17, cela changerait l’équilibre des forces dans la région et entraverait fortement la capacité d’Israël à mener des sorties aériennes au Liban.
Selon les évaluations israéliennes, Damas a obtenu une batterie de SA-17 en provenance de Russie après un raid aérien en 2007, qui aurait détruit un réacteur nucléaire syrien inachevé.
Aviv Kochavi, le chef israélien des renseignements militaires, est à Washington actuellemnt pour des consultations au Pentagone, y compris avec le chef d’état-major américain Martin Dempsey.
Par Amos Lerah – JSSNews

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles