vendredi 7 décembre 2012

L'Egypte en crise

Photo: AFP / Christophe de Roquefeuil
AFP / Christophe de Roquefeuil


Des graffitis hostiles au chef de l'Etat égyptien Mohammed Morsi recouvrent un mur du palais présidentiel d'Ittihadiya au Caire, mercredi 5 décembre. Des dizaines de milliers de personnes ont assiégé la présidence mardi, ce qui ne s'était jamais produit même pendant la révolte de début 2011. Les protestataires rejettent un décret du 22 novembre qui a élargi les pouvoirs du président islamiste et lui a permis de soumettre à un référendum, le 15 décembre, un projet de Constitution controversé.
Ce projet est accusé par l'opposition de ne pas protéger certains droits fondamentaux, dont la liberté d'expression, et d'ouvrir la porte à une application plus stricte de la loi islamique. Les libéraux, les chrétiens et les partis de gauche avaient boycotté sa rédaction.

Photo: AFP / Christophe de Roquefeuil
AFP / Christophe de Roquefeuil


L'Egypte en crise












Des graffitis hostiles au chef de l'Etat égyptien Mohammed Morsi recouvrent un mur du palais présidentiel d'Ittihadiya au Caire, mercredi 5 décembre. Des dizaines de milliers de personnes ont assiégé la présidence mardi, ce qui ne s'était jamais produit même pendant la révolte de début 2011. Les protestataires rejettent un décret du 22 novembre qui a élargi les pouvoirs du président islamiste et lui a permis de soumettre à un référendum, le 15 décembre, un projet de Constitution controversé.
Ce projet est accusé par l'opposition de ne pas protéger certains droits fondamentaux, dont la liberté d'expression, et d'ouvrir la porte à une application plus stricte de la loi islamique. Les libéraux, les chrétiens et les partis de gauche avaient boycotté sa rédaction.


manif-caire-ifg.jpg

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles