vendredi 7 décembre 2012

Fg St Honoré sur Ramallah






Boutique Karkar, Ramallah


Pauvres Palestiniens…


France 24 publie aujourd’hui sous la plume de Pauline Garaude, un article sur « les nouveaux nababs de Ramallah ».


Pauline Garaude : « Des villas de luxe, des hôtels chic, des femmes qui arborent des sacs Vuitton… Une classe riche s’affiche sans complexe à Ramallah, donnant une autre image de la Palestine récemment « promue » État observateur à l’ONU. »


Dina Alladin, 39 ans, palestinienne, cadre dans une banque, lunettes Chanel et Ipad à portée de main :


À partir de 2008, l’aide internationale est montée en flèche, avoisinant les 750 $ (575 €) par habitant et par an. Parallèlement, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a lancé son programme de « paix économique », favorisant la coopération et les échanges commerciaux avec l’Autorité Palestinienne. Une embellie qui a encouragé la diaspora à revenir au pays et à y investir. Dans la foulée, plusieurs banques émiraties ont décidé de s’implanter »


Pauline Garaude : « Il suffit de se promener dans le quartier branché et animé de Teereh pour le vérifier. Tche Tche, Beit Aniseh, Orojoun, le Royal Court, Mövenpick… Au moins une dizaine de bars, hôtels et restaurants chics reçoivent désormais ces nouveaux riches qui affichent sans complexe leur aisance matérielle. »


Benjamin Barthe, journaliste au Monde et auteur de « Ramallah Dream » (éditions La Découverte) surenchère en évoquant le café Zam’n, une adresse en vogue dont la jeunesse dorée a fait son QG. Tous les clients partagent les mêmes codes, explique-t-il, « ceux d’une élite globalisée qui transporte ses racines dans son smartphone, une élite davantage liée à Amman et Dubaï qu’à Jénine et Hébron ».


Pauline Garaude : « L’immobilier a naturellement bénéficié de ce nouveau climat . La construction haut de gamme explose…Des villas de luxe au style italien se vendent jusqu’à 1 million d’euros. »


L’article de France 24 mériterait d’être repris intégralement, et comme ce sont vos impôts qui ont payé tout cela, j’ai choisi de vous présenter ce que les mots ne peuvent dire.


Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.


Voici une face de Ramallah connue de tous les journalistes et de toutes les ONG (c’est là qu’ils résident, prennent leurs repas et font leur shopping) tandis qu’ils vous en montre une autre.


Voici en image le Ramallah que j’ai appelé, je crois sans abuser, « Fg St Honoré sur Ramallah ». Les liens ci dessous sont pour vérifier que les images viennent bien de Ramallah, car il y a de quoi douter…



Repère de la jeunesse dorée, le café Zam’n Premium, dans le très chic quartier Al-Masyoun, propriété du directeur de la Bourse palestinienne ; Eve Beauty Salon, pour les femmes de la bourgeoisie palestiniennes qui se font dorloter tout en surfant sur leur Ipad ; salons au design léché de l’hôtel Mövenpick, les pauvres palestiniens souffrent, mais souffrent… vous n’imaginez pas comme ils souffrent.





Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info


(1) www.france24.com/nouveaux-nababs-ramallah


http://business-ideas-palestine.blogspot.co.il/2012/06/ramallah-shopping-guide-for.html




http://retaildesignblog.net/2012/05/23/allure-womens-fashion-store-by-zainnofal-ramallah/




https://www.facebook.com/epointspalestine




http://www.geo.fr/photos/reportages-geo/ramallah-bientot-capitale/jeunesse-doree




http://www.darna.ps/ephotogallery.php?id=5#9




Boutique Zilar Ramallah

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles