mercredi 23 octobre 2013

Surveillance électronique du cyberespace



© Collage : La Voix de la Russie



Par La Voix de la Russie | L’Italie, l’Espagne et les Pays-Bas peuvent demander à leur tour des explications aux Etats-Unis au sujet de la surveillance électronique sur leurs citoyens.


Le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, a déclaré mardi avoir dénoncé auprès de son homologue américain John Kerry les pratiques « inacceptables » d'espionnage des Etats-Unis à l'égard de la France.

Mardi matin à Paris, « j'ai redit à John Kerry ce que François Hollande avait dit à Barack Obama, que l'espionnage tel qu'il a été pratiqué sur une grande échelle de la part des Américains vis-à-vis d'alliés est quelque chose d'inacceptable », a déclaré M. Fabius à des journalistes à Londres.

L'entretien des deux hommes, qui se sont retrouvés plus tard dans la journée à Londres pour une réunion sur la Syrie, était prévu, mais a pris un tour inattendu avec les révélations du quotidien français Le Monde sur l'interception de dizaines de millions de données téléphoniques des Français par les services américains.

Le président français François Hollande avait usé d'un langage particulièrement rude lundi pour exprimer sa « profonde réprobation » face aux « pratiques inacceptables » de son allié, dans une conversation téléphonique avec son homologue américain Barack Obama.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles