vendredi 26 juillet 2013

L’UGTT décrète une grève générale vendredi

Selon un communiqué publié par l'UGTT et signé par son Secrétaire général, Houcine Abbassi, une grève générale est décrétée demain, vendredi 26 juillet 2013, dans toutes les villes tunisiennes, en signe de protestation contre l’assassinat de Mohamed Brahmi. 





Le bureau exécutif de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT) a décrété une grève générale pour la journée de demain vendredi 26 juillet 2013, conformément aux mêmes dispositions de la grève générale observée le 8 février 2013 et ce pour dénoncer l’assassinat du martyr de la nation, le militant Mohamed Brahmi, coordinateur général du courant populaire, membre de l’assemblée nationale constituante et leader du front populaire.

Dans un communiqué publié jeudi à l’issue d’une réunion extraordinaire, l’UGTT annonce l’organisation de funérailles nationales pour le martyr Mohamed Brahmi et la suspension de toutes les réunions et initiatives visant à relancer le dialogue national.

Une réunion de la commission administrative nationale est convoquée le lundi 29 juillet 2013 pour examiner la situation générale dans le pays et prendre les mesures qui s’imposent, souligne le communiqué.

L’UGTT souligne, selon la même source, que ce crime odieux perpétré le jour de la célébration de la fête de la République contre le martyr de la nation, Mohamed Brahmi assassiné en plein jour, est une vaine tentative de faire taire une voix libre qui s’est élevée pour défendre les objectifs de la révolution de la liberté, de la dignité et des valeurs d’une République démocratique et sociale. Le bureau exécutif de l’UGTT a adressé ses vives condoléances à la famille du défunt ainsi qu’à toutes les forces vives du pays et au peuple tunisien.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles