jeudi 20 juin 2013

Les secrets stratégiques et nucléaires israéliens sur Internet !


Un groupe d’intellectuels et de journalistes israéliens ont créé un site sur Internet sur lequel ils dévoilent tous les secrets stratégiques de l’Etat hébreu, y compris les lieux des armes atomiques.

Le groupe qui s’est donné le nom d’Armageddon a recueilli beaucoup d’informations très sensibles sur les armes stratégiques d’"Israël", ainsi que les endroits de leur fabrication et leur conservation. 
Le site, en hébreu, publie des cartes détaillant les lieux des armes nucléaires possédées par "Israël", les lieux de leur conservation. 
Le groupe, qui lutte pour un Moyen-Orient sans armes nucléaires, biologiques et chimiques, confirme qu’il a l’appui de personnalités en dehors du groupe à l’exemple du député Dof Hanine du Front démocratique de la paix et de l’égalité. 
Et pour échapper à toute censure militaire israélienne, le nouveau site est hébergé par une entreprise australienne dont le nom est resté inconnu. 
Selon le site, ces dernières années, la menace nucléaire est devenue trop forte. L’opinion israélienne ne sait quasiment rien sur ce sujet tellement sensible, à cause de la politique de désinformation adoptée par l’Etat israélien. Il est alors temps d’agir, dit le groupe. 
Se concentrer sur le nucléaire n’est pas été choisi pour contrarier la loi, dit un membre du groupe, mais pour mettre le public au courant, car les autorités israéliennes procèdent de façon permanente à un lavage de cerveau en ce qui concerne les armes nucléaires. Les médias israéliens ne donnent aussi que des informations fausses.
Le député Hanine pense, lui aussi, que le sujet de ces armes doit être connu par le public, car tarder à le faire donnera plus de fils à retordre à "Israël". 
Le responsable du site croit qu’"Israël" devient de plus en plus une déchetterie nucléaire. Il attire l’attention sur le fait qu’"Israël" serait effacé de la carte dans le cas d’un tremblement de terre sur la ligne africo-syrienne. 
Le bureau du porte-parole de l’armée israélienne dit qu’un contrôle de la légitimité du site est en train d’être effectué. 
Remarquons enfin que la page principale du site affiche une carte montrant les sites et les centrales nucléaires israéliens. Et dans le port de Haïfa, plusieurs sous-marins nucléaires accostent. Et sur le terrain de l’aérodrome de Tel Nov, des avions chasseurs nucléaires s’alignent. Et partout dans l’Etat hébreu, des armes nucléaires sont amassées, même dans le mont syrien occupé du Golan. 
Article paru dans le journal hébreu Yediot Ahronot, le vendredi 14 juin 2013, traduit et résumé par le département français du Centre Palestinien d’Information (CPI) 











Alter Info l'Information Alternative


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles