mardi 4 juin 2013

Les mafias internationales du trafic d’animaux

Entre conditions sanitaires déplorables et importations illégales, le commerce d’animaux domestiques et exotiques engendre aujourd’hui de nombreuses dérives. Le trafic de chiots, aussi sinistre que lucratif, est notamment évalué à plusieurs centaines de millions d’euros.
Élevages, petites annonces,salons animaliers : avec la multiplicité des circuits des distributions, l’étendue des transactions est difficile à contrôler. En Hollande, République Démocratique du Congo, Turquie ou Belgique, les mafias internationales tiennent les rênes de ce marché juteux. Les contrôles à la frontière, tout comme les différents traités censés protéger les animaux en voie de disparition, n’ont pas encore résolu le problème.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles