vendredi 28 juin 2013

Israël: Fin de la 166ème formation des pilotes de Tsahal

Aujourd’hui, 27 juin 2013, s’est déroulée la cérémonie de la remise des ailes de pilotes dans la base de l’Armée de l’Air de Hetzarim.
Le président de l’État d’Israël était présent, monsieur Shimon Peres, ainsi que le Premier ministre, Binyamin Netanyaou, le ministre de la Défense, Moshe Yaalon, le chef d’état-major, le lieutenant-général Beni Gantz, le commandant de l’Armée de l’Air, le général de division Amir Eshel ainsi que les familles des diplômés, leurs amis et d’autres soldats de l’Armée de l’Air.
Capture d’écran 2013-06-27 à 22.02.35
Lors de l’événement, le lieutenant-général Beni Gantz s’est exprimé face aux diplômés de la formation :  » àujourd’hui, nos défi sont dans les airs, en  mer et sur terre. Ils sont variés et plus nombreux que jamais auparavant. Si nous regardons autour de nous, nous verrons que le front est fragile et instable, du sud jusqu’au nord. Le sang continue de couler en Syrie alors que l’influence de Nasrallah grandit de plus en plus au Liban. Nous devons être soudés et nous maintenir prêts. »
Il a ajouté: « la Syrie saigne et les flammes du Liban se rapprochent de Nasrallah. Tous les fronts, du nord au sud, sont sous turbulence. Face aux changements de nos réalités, nous avons plus que jamais besoin d’être prêts. »
Pour Netanyahu: « le futur du Peuple Juif dépend de l’Etat Juif, et le futur est la priorité de Tsahal. »
« Nous voulons la paix ! » a t-il clamé aux nouveaux pilotes. « Et nous tendons nos mains. Et nos yeux ne sont pas sans désillusions. Nous suivons de près ce qu’il se passe aux frontières. Nous avons des capabilités offensives et défensives et nous les utiliseront si besoin » a t-il ajouté.
Par Amos Lerah – avec un communiqué de Tsahal – JSSNews

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles