lundi 17 juin 2013

Deux tunisiens arrêtés en Algérie pour appartenance au Mossad

























Composé de trois Marocains, deux Tunisiens et un Algérien, un réseau maghrébin d'espionnage contre l'Algérie, a été démantelé, à l'est du pays, apprend-on de source sécuritaire. Les éléments du réseau fournissaient des renseignements à caractère stratégique, social, économique, sécuritaire et même religieux aux services secrets israéliens, le Mossad, a révélé notre source. Le modus operandi de ce groupe consistait à acheminer des informations à travers deux bureaux servant de vitrine pour le réseau. Les agissements suspects du réseau n'ont pas laissé indifférents les services de renseignements algériens. Ces derniers, au bout de minutieuses investigations, sont parvenus à collecter des informations faisant état d'activité suspecte des éléments du réseau, poursuit la même source. 

Après plusieurs jours d'investigations et de filatures des six individus, les mêmes services ont découvert le réseau qui activait sous la couverture d'un bureau de consultation juridique, implanté au coeur de la rue Didouche-Mourad à Alger. Des plans des sites stratégiques vitaux des wilayas de l'est du pays, Skikda, Tébessa, Annaba et Alger, ont été saisis, rapporte notre source. Les informations recueillies portaient sur les mosquées, les établissements scolaires, les zones sécuritaires et même les places publiques, ainsi que tous les sites stratégiques dans ces wilayas, devait-on ajouter. 

Par ailleurs, une liste de noms de personnes et des photos d'endroits cités ci-dessus ont été saisis par les services de sécurité. Selon les explications fournies par notre source, le bureau qui servait de couverture, prétendait procurer des conseils juridiques aux investisseurs désirant s'installer en Algérie. Plusieurs déplacements dans les wilayas de l'Est, ont été effectués par les membres du réseau qui recrutait pour les besoins de sa mission d'espionnage des filles pour assurer la soi-disant consultation juridique, leur promettant de les envoyer en Europe, contre des informations qu'elles fourniraient devait révéler notre source. Selon les éléments de l'enquête, des sondages opérés par les éléments du réseau au niveau des wilayas de l'est du pays, où ils s'informaient sur le niveau de vie des populations, leurs revenus, leurs tendances politiques et religieuses, entre autres, ont été mis à nu. Par ailleurs, et selon la même source, les investigations menées par les services de sécurité ont aussi abouti à la découverte de l'implication directe ou indirecte de parties étrangères. Ces dernières utilisaient des émigrants clandestins travaillant illégalement sur les chantiers du bâtiment et dans le commerce informel notamment, moyennant de fortes sommes d'argent, pour les uns et la promesse de les envoyer en Europe pour les autres, a encore expliqué notre source. 

Au moment où nous mettons sous presse, les personnes impliquées dans cette affaire, continuent de fournir des informations sur l'activité du réseau. Ainsi, d'autres éléments ont surgi dans cette affaire d'espionnage sur l'Algérie, faisant état de l'implication de médecins, résidents légalement en Algérie, notamment dans les villes frontalières de la région est du pays. Les services en charge de l'enquête, poursuivent leurs investigations à l'effet de cerner les parties impliquées dans cette toile d'araignée. Il est à noter que les membres de ce réseau d'espionnage seront présentés ultérieurement au magistrat instructeur de la circonscription de compétence. 


Tunisie-Secret.com 

Quotidien algérien L'Expression, le 16 juin 2013

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles