mardi 11 juin 2013

Abattre l'astéroïde 1999 RQ36


Abattre l'astéroïde 1999 RQ36
Des scientifiques russes proposent de « désorbiter » l’astéroïde 1999 RQ36. Aujourd’hui, il est considéré comme le plus dangereux des astéroïdes de ce type. Selon les calculs de certains experts, cet astéroïde pourrait modifier sa trajectoire et frapper la Terre en 2182, suite à l’échauffement d’une de ses faces par le Soleil.
Les spécialistes de l’Institut de recherche spatiale (IKI) de l’Académie des sciences de Russie ont proposé de dévier la trajectoire de l’astéroïde à l’aide d’un autre astéroïde. On peut altérer la trajectoire de cet astéroïde représentant une menace pour notre planète comme celle d’une boule dans une partie de billard ordinaire : la queue de billard serait le vaisseau spatial, la boule blanche serait le petit astéroïde, et la boule visée serait l’objet cosmique dangereux pour la Terre. Cette idée est apparue dans le cadre de ce que l’on nomme l’assistance gravitationnelle, que l’on utilise pour modifier la vitesse des engins spatiaux, comme l’a expliqué au présentateur de La Voix de la Russie, Nathan Eysmont, de l’Institut de recherche spatiale.

« Si vous avez un vaisseau spatial et que vous voulez, sans dépenser de carburant, modifier sa vitesse, alors, en passant à proximité d’une planète – la Terre ou la Lune – vous pouvez changer sa vitesse de sorte qu’après, cet engin se dirigera où vous le souhaitez. Maintenant, substituez à cet engin un astéroïde. Ainsi, nous pouvons diriger ces 1.500 tonnes là où il faut ».

Initialement, les scientifiques russes ont travaillé sur le problème que représentait l’astéroïde Apophis. En 2004, quand cet astéroïde a été découvert, on a cru qu’il menacerait de frapper la Terre en 2036. A présent, les experts excluent cette hypothèse. Cependant, il s’est fait jour qu’un danger pouvait être représenté non par l’astéroïde Apophis, mais par l’astéroïde 1999 RQ36. L’Institut de recherche spatiale a commencé à chercher un objet apte à dévier sa trajectoire, et il s’est avéré que le mieux placé pour cela était l’astéroïde Apophis. Comme on dit, « à quelque chose malheur est bon ». Il est possible de lancer un vaisseau spatial de la Terre à Apophis, et en utilisant l’assistance gravitationnelle, de donner une impulsion à l’astéroïde. Après avoir survolé la Terre, l’objet cosmique changera d’orbite et tombera finalement sur l’astéroïde 1999 RQ36. Du reste, comme données sur la dangerosité de sa trajectoire, on peut utiliser la partie d’un autre astéroïde, comme le proposent certains chercheurs étrangers, estime Nathan Eysmont.

En Russie, on étudie l’idée de créer un détachement d’astéroïdes. Certains envisagent de placer de petits astéroïdes qu’il serait possible d’orienter contre une cible, si un « objet ennemi » apparaissait. Cette méthode bien qu’inhabituelle, paraît tout à fait réaliste sur le plan technique avec les moyens disponibles d’aujourd’hui, selon l’expert. Aucune nouvelle avancée technologique ou révolution scientifique n’est nécessaire pour cela.
L’astéroïde circumterrestre 1999 RQ36 appartient au groupe d’Apollon. Son diamètre moyen est de 510 mètres. La chute de cet astéroïde sur la Terre serait équivalente à une explosion de 2 700 mégatonnes de TNT

http://french.ruvr.ru/2013_05_20/Le-billard-cosmique-des-scientifiques-russes/






Alter Info
l'Information Alternative

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles