dimanche 26 mai 2013

Amir Eshel, commandant de l’armée de l’air : “la Syrie change sous nos propres yeux”
























Le commandant de l’Armée de l’Air Israélienne, le général de brigade Amir Eshel, s’est exprimé au cours des derniers jours à propos de la Syrie, du Hezbollah et du niveau de préparation de l’armée de l’air. Il a participé à la conférence de l’Institut Fisher et a rencontré une délégation américaine de l’Institut Juif des Affaires de Sécurité Nationale en visite dans des bases de Tsahal. Il a notamment déclaré : “Avec la chute du régime syrien d’Assad, nous risquons de voir l’ensemble des missiles syriens pointés vers Israël.

Eshel a déclaré : “le régime d’Assad a investi énormément pour obtenir les capacités de défense aérienne les plus performantes au monde. Ces systèmes ne sont pas seulement une menace opérationnelle, ils apportent également un sentiment de sécurité au pays qui se permettra des choses qu’il n’aurait pas fait par le passé. Il n’y a toutefois aucun système insolvable, chaque problème a sa solution, la question est quel en est le prix”.
“La Syrie change sous nos propres yeux. Avec la chute du régime, nous risquons de voir l’ensemble des missiles syriens pointés vers Israël. Nous devons être capables de neutraliser des transferts d’armes de tout type : missiles de pointe, roquettes, missiles sol-sol et armes chimiques.”

“Aujourd’hui la préparation à une guerre surprise est extrêmement indispensable. Une telle  guerre peut naître aujourd’hui sur plusieurs fronts. Quelques événements peuvent suffire à dégrader la situation et nous obliger à répondre en quelques heures avec tous les moyens possibles. L’armée de l’air est aujourd’hui prête à combattre n’importe quel type d’avion dans n’importe quel type de scénario”

Le Hezbollah et le front libanais

“Le Hezbollah a transféré ses armes dans des zones habitées. Aujourd’hui, le Hezbollah détient des réserves d’armes dans des bâtiments civils, des mosquées ou dans des chambres souterraines. Au cours de la Seconde Guerre du Liban, nous n’avons utilisé qu’une partie de nos capacités. Il est probable que nous ayons à les employer entièrement pour répondre de manière forte et efficace.”
“L’armée de l’air doit ouvrir la voie aux forces terrestres par de très lourdes frappes au sol. Nous devons être un élément central dans les activités terrestres et c’est ce que nous faisons.”






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles