lundi 20 mai 2013

Amina la Femen et Abou Iyadh le salafiste sont les symptômes d’une société malade


Le féminisme nudiste et le salafisme wahhabite, symptômes d’une Tunisie décadente
Si Abou Iyadh croit servir l’islam avec sa barbe d’homme de la caverne et son discours fasciste et wahhabite, Amina Femen ne trouve comme réponse « politique » et hautement « culturelle » à l’islamo-fascisme que l’exhibition de son corps. Le premier voit dans sa barbe et dans son kamis afghan l’expression de l’islam authentique. La seconde voit dans l’exhibition de ses seins le meilleur usage de sa liberté d’expression. Voilà comment la "révolution du jasmin" a frappé la Tunisie dans sa colonne vertébrale et comment elle l'a vidée de son élite intellectuelle et politique.

Tunisie-Secret.com

Karim Zmerli                 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles