mardi 16 avril 2013

Tunisie : Amina – «J’ai été kidnappée, droguée et soumise à un test de virginité…»

Femen, a annoncé, ce matin sur son site, qu’Amina Tyler, s’est enfuie de chez elle et s’est réfugiée dans un endroit inconnu. Ce message se base sur une conversation vidéo entre Amina et la Femen Alexandra Shevchenko. Cette conversation vient d’être mise en ligne et on voit et entend Amina raconter le récit de son enlèvement et de sa séquestration.


Dans cette vidéo, Amina qui intervient après un long silence, rappelle qu’elle a été frappée par son cousin, comme raconté dans une interview accordée à Marianne. Et depuis cette mésaventure, elle affirme souffrir du dos.

Après son «kidnapping», elle déclare avoir notamment été poussée à consulter un psychologue. Au cours de cette séquestration, elle affirme également avoir été auscultée par deux vieilles femmes pour vérifier sa «virginité».

Son récit indique qu’elle a été soumise à de continuelles leçons de morale, qu’on l’a obligé à lire le Coran et qu’on l’a envoyé, durant deux semaines, à Kairouan pour l’éloigner de la capitale. Là, elle a eu l’occasion de s’évader et d’aborder des personnes pour qu’on lui vienne en aide. Mais à l’entendre qu’elle aurait été kidnappée, on l’aurait ramené chez elle non sans la blâmer de faire tout ce scandale autour de sa personne.

Amina ajoute qu’elle a été bourrée de médicaments, mais surtout qu’elle a été soumise à la contrainte pour déclarer ce qui a été dit dans une interview de Canal + où elle avait dénoncé trois Femen, dont une Tunisienne, qui avaient brûlé un drapeau de «l’Islam» devant la Grande mosquée de Paris.

Amina se préparerait à d’autres actions

A la question d’Alexandra Shevchenko de savoir si elle comptait rester en Tunisie, Amina a répondu qu’elle n’avait pas l’intention de quitter son pays, du moins pour le moment et surtout pas avant d’organiser des opérations de protestations, précisant au passage qu’elle ne se trouve pas à Tunis, à l’heure actuelle.

Amina, celle qui a osé montrer ses seins sur Facebook est devenue au centre d’une polémique avant de disparaitre de la circulation ce qui avait poussé les Femen à crier au scandale. Puis, elle a refait surface, lors d’une interview qui avait suscité des interrogations, certains pensant qu’elle restait sous le coup de menaces, d’autres qu’elle était séquestrée au sein de sa famille.



webdo
http://www.newsoftunisia.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles