samedi 13 avril 2013

Sociétés secrètes : le Bien ou le Mal ?

Voir la première partie ici (…)

La fraternité maçonnique – dépossédée de sa sagesse

Ensuite, quelque chose de dramatique est arrivé dans les années 1800. La fraternité maçonnique a traversé une sorte de transformation involontaire. Quelques-uns – un clan sinistre d’individus organisés – est entré en scène et a mis en pièce les rituels. Les symboles ont été dépréciés, les pistes embrouillées et les enseignements déformés et compromis. Cela semble s’être passé lentement, peut-être sur quelques dizaines d’années, plutôt que tout d’un coup.
Ce coup apparaît avoir été fait intentionnellement, sûrement pour rendre impuissantes ces sociétés secrètes pour qu’elles ne puissent plus fournir aux initiés la sagesse, les outils et la vision nécessaires pour faire évoluer la croissance spirituelle. Par exemple, les symboles maçonniques d’aujourd’hui comme le pentagramme (un symbole très puissant et de très grande spiritualité) ne sont plus expliqués aux nouveaux arrivants maçons ; les soi-disant « Maîtres » ne comprennent pas le symbolisme ésotérique du pentagramme, certains ont même le culot de nier que le pentagramme est maçonnique !
pentagramme
Le pentagramme maçonnique. Sa sagesse n’est plus expliquée aux nouveaux initiés.
« La signification maçonnique du pentagramme est controversée. Alors qu’il apparaît souvent sur les atours maçonniques et les illustrations, nulle part il n’est mentionné dans les rituels ou enseignements maçonniques ».
- Site de la Grande Loge de Colombie britannique
Le pentagramme est un exemple d’un symbole spirituel qui a été « volé » à la franc-maçonnerie – l’un des nombreux symboles spirituels associés historiquement à la franc-maçonnerie mais qui n’est plus aujourd’hui expliqué. À voir comment les corporations de l’élite utilisent le pentagramme dans leurs logos, l’endroit où a atterri certains de ces symboles volés, semble clair :
symbfrancmac
En haut : symbolisme maçonnique représentant le pentagramme. En bas : logos de sociétés affichant le pentagramme.
Comment de grosses sociétés comme Macy, Texaco et Heineken sont arrivées à comprendre le pouvoir du pentagramme ? Comment ont-elles mis la main sur un tel symbole et une telle sagesse spirituels ? L’ont-elles volé à la franc-maçonnerie ?
La réponse, à mon avis, est oui. Souvenez-vous qu’une population qui se prend en charge n’est pas bien vue par l’élite des sociétés. L’élite a besoin de moutons et non de lions sinon leur hégémonie peut un jour être découverte et commencer à s’éroder. (l’élite a besoin d’une peuple abêti, craintif et en colère pour vendre ses vêtements/voitures/médicaments/nourriture génétiquement modifiée. En d’autres mots, ils ont besoin d’un système de compétition basé sur la peur plutôt qu’une coopération basée sur l’amour. Et une « compétition basée sur la peur » définit exactement la société dans laquelle nous vivons aujourd’hui.) Il est donc tout à fait possible que des membres ou représentants de ces sociétés débutantes aient décidé, il y a presque deux siècles, d’éliminer dès le début le côté « secret » d’organisations mystiques comme la franc-maçonnerie, considérant de tels groupes comme une menace potentielle pour leur nouveau gouvernement invisible.
Il est intéressant, comme confirmation directe de cette assertion, qu’un événement « catastrophique » ait été enregistré dans les livres d’histoire du milieu des années 1800 à peu près à l’époque du vol de cette sagesse franc-maçonne. Les médias grand public décrivent cet événement catastrophique comme « L’affaire Morgan » de 1826. Après avoir fait le serment de révéler l’ancien secret de la franc-maçonnerie, le franc-maçon William Morgan disparut. Sa disparition et son meurtre présumé suscitèrent de grands remous. Pendant la période des années 1830, on nous a dit que la présence maçonnique diminuait considérablement et que l’hostilité à l’égard des Maçons grandissait énormément.
L’Ordre languit pendant des années, mais les historiens disent que la fraternité avait ressuscité dans les années 1860. C’était cependant une société toute différente ; bien que partageant des similitudes en surface avec son prédécesseur historique, la doctrine ésotérique ne la concernait plus. Elle s’orientait à la place sur « Fidélité, Espoir et Charité » – son nouveau triple slogan, qu’elle continue d’afficher aujourd’hui. C’était comme si une force nouvelle et invisible s’en était emparée, une force étrangère au but initial de la fraternité.
symb2
Les dénommées « Fourchette et Couteau » sont une parodie moderne de l’emblème maçonnique de l’Équerre et du Compas, soulignant le nouveau passe-temps des franc-maçons – manger et boire !
La franc-maçonnerie existe aujourd’hui par conséquent pour des buts étrangers à son esprit d’origine. L’initié qui arrive pour chercher la lumière ne la trouve pas. Tout le dispositif est détruit, et c’est parce que quelqu’un l’a détruit, à l’insu de la plupart des Maçons modernes.
C’est ce que soutiennent les franc-maçons Chris Knight et Robert Lomas, auteurs de La clé d’Hiram, dans un article publié dans le Yorkshire Post le 11 mai 1996 :
« La raison irréfutable du silence des Maçons n’est pas tant la compulsion à adhérer à leurs serments sacrés, ou la peur d’une rétribution macabre de leurs adeptes : c’est plutôt qu’ils ne comprennent pas un mot des cérémonies auxquelles ils participent, et leur seule crainte est que les gens rient de leurs rituels apparemment futiles et stupides…
Notre plus grande critique de la franc-maçonnerie est sa pure futilité. Elle ne sait pas d’où elle vient, personne ne semble savoir ce qu’il tente de réaliser et il semble de plus en plus probable qu’elle n’ait guère d’avenir dans un monde qui demande une clarté de but et un bénéfice ».
- Chris Knight et Robert Lomas, Yorkshire Post, 1996
Nous lisons une déclaration très semblable sur le site de la Grande Loge d’Angleterre :
« …une réponse honnête aux questions quand, où et pourquoi concernant l’origine de la franc-maçonnerie est que nous ne savons tout simplement pas… »
Quand ils disent « réponse honnête », je pense que cela décrit la réalité. Voici un extrait de trois minutes tiré d’un documentaire du Discovery Channel sur les franc-maçons. Il explique l’Affaire Morgan et ses conséquences désastreuses pour la franc-maçonnerie. vidéo en anglais publiée par Richard Cassaro :

L’Affaire Morgan était-elle une sorte d’opération sous fausse bannière, conçue pour désorganiser la franc-maçonnerie et permettre à des étrangers de s’infiltrer et de changer l’Ordre de l’intérieur ?
Si c’est le cas, cela explique pourquoi la « franc-maçonnerie » qui a émergé après l’Affaire Morgan était d’un type tellement différent de la franc-maçonnerie qui existait « avant » l’Affaire Morgan. Elle explique aussi pourquoi la grande majorité des maçons d’aujourd’hui ne comprennent pas les symboles ou rituels maçonniques, alors que les pères fondateurs « pré-Affaire Morgan » les comprenaient.
Des hommes rejoignent aujourd’hui la franc-maçonnerie à la recherche d’une « lumière » spirituelle mais ils n’en trouvent jamais; je veux dire pas la moindre. En réponse à la question, « pourquoi, alors restez-vous ? » la réponse est habituellement « la convivialité » et « l’amitié ». Certains disent qu’ils sont venus parce que leur papa était franc-maçon, alors que d’autres admettent qu’ils sont attirés par le prestige de l’Ordre ; ils aiment se lier à une organisation à la longue histoire, ne réalisant pas que la franc-maçonnerie peut se comparer à une ampoule qui a été éteinte.
fm
Des milliers d’hommes célèbres ont été membres au cours des années de l’Ordre maçonnique.
Il existe pourtant un petit groupe de franc-maçons en vie aujourd’hui – des individus réfléchis, attentionnés et orientés philosophiquement – qui cherchent activement à décoder les symboles, à rassembler les éléments des rituels, à découvrir le secret et à retrouver la vérité perdue.

Traduction par le Bistro Bar Blog

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles