jeudi 21 mars 2013

Des médicaments israéliens pour le traitement des Algériens

Des médicaments israéliens pour le traitement des Algériens


Parmi les 145 sous-traitants pharmaceutiques, deux laboratoires israéliens se sont proposés à fournir leurs médicaments à la Pharmacie centrale des hôpitaux. Le premier est revenu après le départ de l'ancien ministre Djamel Ould Abbès, qui avait décidé de le radier et d'interdire toute sous-traitance avec lui.

Après les enquêtes effectuées, il s'est avéré que les médicaments importés sont de provenance du laboratoire sis à Haïfa. Quant au second, c'est le laboratoire ''Limri" qui existe depuis des années dans le marché algérien, une filiale de l'entreprise israélienne "Teva", qui a confirmé sur son site Internet que «le laboratoire mexicain Limri" la représente au Mexique. Selon les informations fiables en possession du quotidien Echorouk, ont révélé les détails de l'ouverture des plis concernant le marché de médicaments destinés à la Pharmacie centrale des hôpitaux, effectuée le mois de janvier dernier. A cet effet, un certain nombre de concessionnaires ont montré leurs mécontentements et ont exprimé leur consternation du retour en force du laboratoire "San Pharma" Celui-ci avait gagné le contrôle global de l'entreprise israélienne pour les médicaments sexuels " Taro ", le 12 août 2012, pour une valeur de 580 millions de dollars. Les médicaments indiens se sont avérés qu'ils sont des produits made in Israël, ce qui est incompatible avec la politique générale de l’Algérie, qui refuse totalement toute relation avec Israël.

Alter Info
l'Information Alternative

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles