jeudi 10 janvier 2013

Tzipi Livni appréhende la disparition d’Israël



Tzipi Livni appréhende la disparition d’Israël et la fin du sionismeTzipi Livni, présidente du parti centriste HaTnuah (le mouvement), a adressé des critiques virulentes au chef du gouvernement israélien, Benyamin Netanyahu, considérant que ses politiques de droite et ses alliances avec les groupes extrémistes, vont conduire à la disparition d’Israël en tant qu’Etat juif démocratique, et à la fin du sionisme.

"La politique de Netanyahu va conduire à la fin de l’Etat d’Israël juif et démocratique et à la fin du sionisme", a-t-elle dit lors d’une conférence académique, rapportent ce jeudi les médias hébreux, relayés par arabic.upi.

"Le lien entre un groupe extrémiste préférant la totale terre d’Israël à l’Etat juif, et un autre groupe souhaitant transformer l’Etat d’Israël en un Etat de contrainte religieuse, constitue un danger pour Israël", a-t-elle souligné, ajoutant : "Une pareille situation correspond, à mon sens, à la fin du sionisme".

Tzipi Livni a mis en garde contre "des parties extrémistes qui dominent notre vie, et si nous ne l’arrêtons pas aujourd’hui, nous déboucherons sur une situation dangereuse pour Israël", signalant que ces derniers comptent notamment le chef de la branche extrémiste du Likoud au pouvoir, Moshe Feiglin.

"J’ai un débat vif avec le public religieux nationaliste qui devient de plus en plus extrémiste, c’est un film d’horreur dans lequel l’on se retrouve tous, et personne n’en connaît l’épilogue. C’est qu’en réalité, l’Etat d’Israël ne fait rien et est conduit par les extrémistes. La direction de Netanyahu va conduire à la fin du sionisme, celui que guide Moshe Feiglin ainsi que des personnes désignées par des Hakhams, à l’instar des Hakhams du transfert," a-t-elle souligné en allusion aux appels lancés par ces derniers d’expulser les Palestiniens.


Alter Info
l'Information Alternative

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles