dimanche 13 janvier 2013

Rachid Ammar après Létaïef ?




Les festivités programmées par les LPR, en vue de commémorer le deuxième anniversaire de la « révolution » du 14 janvier 2011, semblent avoir bien démarré, suivant les prévisions, ou dites plutôt, les menaces des organisateurs, telles que annoncées dans la vidéo qu’ils ont diffusée sur les réseaux depuis quelques jours.

Ils ont décidé de ne pas parler de fêter quoi que ce soit, tant que les tueurs des martyrs sont en liberté, tant que les hommes d’affaires « véreux » circulent librement, tant que les symboles de l’ancien régime et du RCD ne sont pas emprisonnés.

Donc, le programme des LPR est de « marcher » sur les institutions de l’Etat dans la capitale, et sur le palais du président Marzouki, qu’ils ne se sont pas privés de traiter de tous les noms. En un mot, ils promettent de démarrer une deuxième révolution, tant que le gouvernement n’a pas arrêté Kamel Létaïef et Rachid Ammar, rien que ça ! Et ils disent que vu que le gouvernement n’a rien pu faire dans ce sens, ils allaient s’en charger eux-mêmes.

Et comme l’ultimatum donné par ces LPR expirait aujourd’hui, il y a de quoi faire une parallèle avec la descente inexpliquée de la police chez Kamel Létaïef.

Dans ce cas, et en opérant toujours par des parallèles, voire des paraboles, il faudrait craindre que Rachid Ammar chef d’Etat major interarmées soit le prochain sur la liste des cibles des LPR.

De toutes les façons, Marzouki a préféré prendre les devants, et il a reçu ce samedi, à Carthage, un groupe représentant les LPR.

Donc les paris peuvent être lancés, à savoir qui fera le premier pas, des LPR ou des policiers, pour importuner le chef suprême de l’armée tunisienne. Oseront-ils jamais ?




Tunisie Numérique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles