samedi 5 janvier 2013

La banque du Vatican n’accepte plus les cartes bancaires


Depuis le 1er janvier, l’information apparaît en page d’accueil du site officiel des Musées du Vatican : « Nous avons le regret d’informer nos visiteurs que, pour des raisons indépendantes de la direction des Musées, il n’est plus possible d’effectuer des paiements aux Musées du Vatican par des moyens électroniques ».
L’information a été confirmée le même jour par une note des services économiques du Gouvernorat de l’État de la Cité du Vatican. En 2011, les cinq millions de visiteurs de ces musées y ont dépensé 91,3 millions d’euros, un chiffre en hausse de 10 % par rapport à 2010.
Cette désactivation des terminaux électroniques, demandée par la Banque d’Italie, touche également l’ensemble des magasins exerçant leurs activités sur le territoire du plus petit État du monde.
Très prisés des quelques milliers de privilégiés qui y ont accès (5 500 employés et retraités de la Cité et leurs familles, membres du corps diplomatique accrédités auprès du Saint-Siège, et 813 citoyens du Vatican), les stations d’essence, pharmacie, supermarché, boutiques philatéliques et numismatiques, sans oublier la boutique de prestige installée depuis quelques années dans l’ancienne gare, proposent tous des produits hors taxes. [...]
Les systèmes électroniques de paiement installés dans l’enceinte du Vatican sont gérés par la Deutsche Bank Italia, sujet de droit italien. Celle-ci, ayant omis de demander l’autorisation nécessaire à la Banque d’Italie, a demandé la désactivation de l’ensemble du système. La Banque d’Italie considère le territoire du Vatican comme extracommunautaire, devant faire l’objet de normes de vigilance particulières concernant la lutte contre le recyclage.
En conséquence, seules les cartes bancaires émises par l’IOR (Institut pour les oeuvres de religion), la « banque du Vatican », peuvent être utilisées dans l’enceinte de la Cité. Les cartes émises par les banques italiennes ne sont plus admises. L’existence d’une sorte de « zone franche » au sein du Vatican serait ainsi considérée avec suspicion par la banque d’Italie.
Lire la suite sur La Croix.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles