dimanche 20 janvier 2013

Gauche au pouvoir et climat de guerre civile

maquisards-1
Michel Garroté, réd en chef – Quatre églises du Finistère, situées à Loctudy, Combrit, Huelgoat et à l’intérieur de l’Hôtel-Dieu, à Pont-l’Abbé, ont été profanées ces derniers jours. La cathédrale d’Agen a été victime d’actes de vandalisme et de sacrilège. Le décor de la crèche de la nativité a été saccagé. Des affiches, des prospectus et un cahier d’intentions de prières ont été déchirés et éparpillés à travers le chœur et le transept. Les auteurs ont brisé des cierges.
Des vols ont été commis, notamment dans la crèche. Des personnages de cire datant du XIXe siècle qui mesurent 50 à 60 cm de long, un bœuf, un âne et l’enfant Jésus ont été dérobés. L’argent laissé par les fidèles dans un angelot a également été volé. Les églises de Touvet et de Crolles, dans l’Isère, ont subi des effractions sur leur sacristie et leur tabernacle.
Par ailleurs, je tombe sur ce texte diffusé par des socialistes suite au dépôt d’une proposition de loi relative à la reconnaissance du génocide vendéen, texte diffusé par des socialistes qui instaure l’Inquisition de la gauche contre les Français de droite et/ou chrétiens : « Le bloc UMP-FN est devenu réalité à l’Assemblée Nationale le 16 janvier 2013 avec la proposition de loi commune demandant la reconnaissance du génocide vendéen » entre 1793 et 1794 ».
Le texte diffusé par des socialistes ajoute : « Il ne s’agit pas d’un dérapage mais bien d’un choix révélant une inquiétante proximité idéologique. Une attitude révélatrice de la criante perméabilité qui existe aujourd’hui entre l’UMP de Jean-François Copé et le FN de Marine Le Pen, dénigrant d’un même élan l’héritage de la révolution française. Ce sont des pièces maitresses de l’UMP comme M. Marleix ou M. Luca qui fusionnent aujourd’hui avec le Front National dans la plus grande tradition de la droite réactionnaire et contre-révolutionnaire », conclut le texte diffusé par des socialistes.
Je me suis déjà exprimé sur ce sujet la semaine dernière (voir les trois liens vers mes articles en bas de page). A la lumière du texte socialiste susmentionné, je note que pour la gauche française au 21e siècle, reconnaître humblement la véracité historique du génocide des Vendéens perpétré par des révolutionnaires au 18e siècle est une chose dont ils s’avèrent totalement incapables.
Et qu’ils préfèrent stigmatiser l’UMP et la droite nationale en utilisant des mots qui participent du terrorisme intellectuel, des méthodes staliniennes de propagande et de l’appel gauchiste à la vindicte populaire contre une partie du peuple et contre certains de ses représentants. Si la gauche française voulait pousser une partie des Français à entrer dans une forme concrète et active de résistance, elle ne s’y prendrait pas autrement.
En effet, les membres de La Manif Pour Tous, de Résistance Républicaine, de Riposte Laïque, du Bloc Identitaire et de Génération Identitaire, demeurent, pour l’instant, dans le cadre strict de la République. Mais si la gauche au pouvoir continue son Inquisition, il n’est pas à exclure que certains éléments se radicalisent.
En cas d’insurrection, de rébellion, de printemps français, cette même gauche au pouvoir, accusera les autres, du climat de guerre civile, qu’elle aura pourtant elle-même provoqué. Et cette accusation ne fera qu’aggraver ce climat de guerre civile. Pour l’instant, les socialistes français croisent le fer au Mali en y envoyant des soldats se faire tuer. Mais c’est la France elle-même qui pourrait devenir le vrai cauchemar de la gauche au pouvoir.
Que fera alors ce pouvoir socialiste français ?
Donnera-t-il l’ordre de tirer sur la foule ?
Reproduction autorisée
Avec mention www.dreuz.info
Et sources citées :
http://www.dreuz.info/2013/01/cest-confirme-le-socialisme-francais-est-fasciste-et-ridicule/
http://www.dreuz.info/2013/01/socialisme-fascisto-ridicule-et-manif-pour-tous/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles