mercredi 14 novembre 2012

L'aviation israélienne pilonne la bande de Gaza

L'aviation israélienne pilonne la bande de Gaza


L'aviation israélienne a lancé des attaques contre l'ensemble de la bande de Gaza, cherchant en premier lieu à priver les activistes palestiniens de la possibilité de tirer des roquettes contre les régions centrales - les plus peuplées - d'Israël, a annoncé mercredi à RIA Novosti une porte-parole du commandement de Tsahal.

"Nous avons attaqué plusieurs cibles. Il s'agit principalement de dépôts et de postes de lancement de roquettes, y compris de roquettes Fajr-5 dont la portée est supérieure à 40 km", a indiqué la porte-parole.

L'interlocutrice de l'agence a ajouté que cette portée permettait aux islamistes gazaouis de frapper les régions centrales d'Israël, dont Tel Aviv.

La radio palestinienne a fait état de 10 à 15 frappes aériennes dirigées contre Gaza, Beit Lahia (nord), Rafah et Khan Yunis (sud). Selon les informations préliminaires, les frappes ont fait quatre morts, dont le chef militaire du Hamas, Ahmad Jabbari.

L'ampleur des nouveaux raids aériens est indirectement attestée par le fait qu'ils ont reçu un nom de code, la Colonne de Fumée. La précédente opération "nominative", Plomb durci, a fait 1.400 morts palestiniens dans la bande de Gaza durant l'hiver 2008-2009.

L'actuelle opération israélienne contre les groupes terroristes dans la bande de Gaza, se limitant pour le moment à des frappes aériennes, peut dégénérer en invasion militaire dans l'enclave palestinienne, rapporte mercredi le commandement les Forces de défense israéliennes (FDI).

"Toutes les variantes sont possibles. Si besoin, l'armée est prête à lancer une opération terrestre à Gaza", a écrit sur Twitter le service de presse de Tsahal.

Alter Info l'Information Alternative

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles