lundi 15 juillet 2013

Rembrandt Harmernszoon van Rijn Biographie


Rembrandt van Rijn célébré dans un doodle

Quand vous lisez une biographie, rappelez-vous que la vérité n'est pas faite pour être publiée.

Rembrandt Harmernszoon van Rijn est surtout connu par son prénom: Rembrandt. Google rappelle qu'il aurait eu 407 ans ce 15 juillet. Né en 1606 aux Pays-Bas dans une famille de boulangers, il a marqué le XVIIe siècle par une oeuvre considérable: plus de 400 peintures, 300 eaux fortes et 300 dessins. Elle s'inscrit dans l'oppulence décorative, l'exagération du mouvement et la tension dramatique caractéristiques de l'art baroque du XVIIe siècle. Autoportraits en clair-obscur Rembrandt se distingue surtout par sa technique du clair-obscur: jouant sur la lumière pour donner des reliefs à la peinture, elle fait apparaître les tourments de l'âme. Il a peaufiné cette pratique à travers plus de 80 autoportraits, une coquetterie qui lui vaut un record. L'un d'eux est repris par Google ce 15 juillet, datant de 1659. L'air grave du maître est peint dans des tons sombres, rendus plus lumineux vers le haut de l'image. Une partie de son visage est dissimulée dans l'ombre, l'autre partie animée par un jeu de lumière laissant apparaître les traits creux de sa joue gauche. La Leçon d'anatomie du docteur Tulp est exposée à La Haye. Un témoin de son époque Rembrandt n'est pas connu que pour sa collection d'autoportraits. Sa Leçon d'anatomie du docteur Tulp (1632), est fameuse pour sa froideur: on y voit un groupe de médecins disséquant un mort. À l'époque, une seule dissection publique était autorisée, pratiquée sur un criminel exécuté. À ce titre, ce tableau rend compte des expérimentations chirurgicales d'alors. On lui doit également La Ronde de nuit (1642), représentant une compagnie de la milice bourgeoise des mousquetaires d'Amsterdam. Cette huile sur toile était une commande de cette même compagnie. Dans un autre style, La Fiancée juive (1667) montrerait un père offrant un collier à sa fille, le jour de son mariage. Depuis, cette peinture est considérée comme «l'une des plus belles expressions de tendresse fusionnelle entre l'amour spirituel et physique», selon le biographe de Rembrandt, Christopher White. Rembrandt était également friand de thèmes bibliques, explorés à travers de nombreux portraits du Christ, mais aussi des tableaux uniques comme Le Festin de Balthazar (1635), et Bethsabée au bain tenant la lettre de David (1654), exposée au Musée du Louvre. Un peintre désargenté Rembrandt n'a pas beaucoup voyagé: il a vécu dans ses Pays-Bas d'origine toute sa vie, déménageant de Leyde à Amsterdam, où il s'éteint à l'âge de 63 ans. Cela ne l'a pas empêché de mener une vie faste: vivant au-dessus de ses moyens, se ruinant en pièces d'art et costumes élégants, il vend même la tombe de sa femme Saskia en 1662 pour payer l'enterrement de sa petite amie de longue date. Décédé le 4 octobre 1669, on ne lui connaît plus de tombeau depuis le début du XXe siècle, sa famille ne pouvant plus en assumer le coût.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles