samedi 13 juillet 2013

Les Frères musulmans, créateurs de l’islamisme politique





Après le renversement du président Mohamed Morsi, une série d’arrestations s’est déroulée en Egypte, visant les dirigeants des Frères musulmans. Ce mouvement est également présent dans des pays autres que l’Egypte. La Voix de la Russie a interrogé des experts afin d'en savoir plus sur la structure du mouvement et ses perspectives.




Il y a un an, Mohamed Morsi s’est présenté aux élections présidentielles en tant que candidat des Frères musulmans. Mais ayant promis d’être le « président de tous les Egyptiens » Morsi s’est retiré de cette organisation après sa victoire. Il n’a cependant pas coupé ses liens avec le mouvement. Son renversement a donc été logiquement suivi par une série d’arrestations parmi les Frères musulmans.


L’organisation a été créée en 1928 à Ismaïlia par Hassan el-Banna en réponse à la chute de l’Empire ottoman perçu comme la grande défaite du monde islamique. Les Frères musulmans prônaient un rôle renforcé de l’islam dans la société, ce qui permettrait, selon eux, la renaissance du monde islamiste et le retour au khalifat comme centre scientifique et culturel. Le programme des Frères musulmans en a séduit plus d’un. Aujourd’hui, les structures liées au mouvement agissent un peu partout au Proche-Orient, explique Goumer Issaïev.


« En fait les Frères musulmans est une marque qui a réussi à conquérir toute la région. Aujourd’hui les Frères musulmans sont présents sous une forme ou une autre dans des pays tel que la Jordanie. En Tunisie, le parti An Nahda est lui aussi lié aux Frères musulmans. Le HAMAS en Palestine peut également être considéré comme une branche des Frères musulmans. Ceux-ci sont aujourd’hui présents au Qatar dont on parle comme du protecteur des Frères musulmans ».


Quant à l’Egypte, le mouvement y est interdit après la tentative d’assassinat du président Nasser en 1954. Les Frères musulmans n’y ont pas pour autant mis fin à leurs activités, raconte Sergueï Sereguitchev de l’Institut du Proche-Orient.


« Ils agissent par le biais d’un large réseau d’associations. C’est cette importante activité associative qui a assuré le succès des Frères en Egypte. Ils donnent aux gens des prêts, les aident à se former, à trouver un emploi. Ils ont leurs propres compagnies, leurs affaires, et leurs revenus s’élèvent à quelques milliards de dollars ».


Même si les Frères musulmans n’étaient pas à l’avant-garde de ceux qui ont renversé le régime de Moubarak, ce sont eux qui en ont tiré profit. Après la victoire des Frères aux législatives et celle de leur candidat Morsi aux présidentielles, il a semblé qu’ils avaient pris le gouvernail du pays, et ce pour longtemps. Le succès rencontré par les Frères dans d’autres pays n’était qu’un autre argument en faveur du mouvement. Cependant, les derniers événements en Egypte sont venus briser cette certitude. A noter que l’Egypte était toujours un exemple à suivre pour ses voisins. Aujourd’hui, on n’exclut pas qu’après la chute des Frères musulmans en Egypte, les adversaires de ceux-ci dans d’autres pays se lanceront à l’attaque. N

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles