samedi 27 juillet 2013

Explosion d'une bombe artisanale à la Goulette





Un attentat a visé un véhicule des forces de sécurité. A 5h45 ce samedi matin, un engin piégé a explosé, à la Goulette, petite ville près de Tunis. Quelques heures plus tard, les obsèques de Mohammed Brahmi, l'opposant politique tué jeudi, réunissent des centaines de Tunisiens dans la capitale.

Mohamed Ali Aroui a souligné qu’il s’agit d’une bombe artisanale. Les unités spéciales et la police scientifique se sont déployées sur les lieux pour faire les investigations nécessaires sur cet « acte criminel et terroriste ».

Cette explosion coïncide avec le jour de l’enterrement de la 3ème victime d’assassinat politique, Mohamed Brahmi, tué le 25 juillet avec 14 balles.




MAJ : Plusieurs détails concernant cette explosion ont filtré. L'engin explosif aurait été actionné à distance par téléphone portable. Par ailleurs, Assabah News a révélé que l'engin avait été repéré par des éboueurs qui ont tout de suite prévenu les policiers qui sont arrivés à photographier la bombe avant son explosion. Selon la même source, la bombe était fixée sur le réservoir et le véhicule appartenait à l'unité de renseignement de la Garde nationale.



La voiture était garée devant le poste de la Garde nationale de la ville.
Selon Mohamed Ali Laroui, porte-parole du ministère de l'Intérieur, il s'agit d'une bombe artisanale et d'un acte terroriste. «Les agents ont vite réagi et il n'y a que des dégâts matériels», a-t-il ajouté.




Le conseiller auprès du Premier ministre Nourdine Bhiri a accusé des parties tunisiennes et étrangères d’être derrière l’explosion d’une bombe artisanale à proximité du poste de la garde maritime à la Goulette.

Ces parties cherchent à créer le chaos dans le pays ajoute Bhiri tout en précisant qu’à chaque fois que le gouvernement s’était rapproché de la réalisation des objectifs de la Révolution, ces parties avaient accéléré de leur côté pour créer un climat d’insécurité et de confusion.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles