dimanche 28 juillet 2013

Chokri Belaid et Mohamed Brahmi assassinés par le même pistolet



Des milliers de Tunisiens ne décolèrent pas après l’assassinat hier du député et opposant laïque Mohamed Brahmi. Le fondateur du Mouvement du peuple a été abattu par deux hommes à moto devant sa maison, d’après des témoins.
C’est un salafiste radical, Boubacar Hakim qui est soupçonné de l’avoir assassiné.

“L’enquête a révélé que l’arme utilisée pour tuer Mohamed Brahmi, d’un calibre de neuf mm, est la même arme qui a servi à abattre le martyr Chokri Belaïd”, a indiqué le ministre de l’Intérieur Lotfi Ben Jeddou. L’opposant de gauche Chokri Belaid avait été abattu le 6 février dernier.

Tout comme Chokri Belaïd, Mohamed Brahmi ne ménageait pas ses critiques envers le parti islamiste Ennadha au pouvoir. Il sera d’ailleurs inhumé ce samedi près de la tombe de Belaïd, d’après ses proches.
L’opposition laïque a appelé à la dissolution du gouvernement et à la formation d’un gouvernement de salut national, ce qu’a refusé le Premier ministre. La centrale syndicale UGTT a lancé ce vendredi une grève générale pour protester contre ce nouvel assassinat.
Dans l’après-midi, des milliers de personnes ont également manifesté dans Tunis pour soutenir le gouvernement.

Avec AFP et Reuters

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles