samedi 8 juin 2013

Pourquoi vous vous sentez mal à l'argent: Ostrogoths.


Les Ostrogoths ont eu de graves problèmes avec doré. Getty Images
Si jamais vous vous sentez mal à l'argent, eh bien, vous devriez, au moins autant que son étymologie est concerné. La dette, obligations non satisfaits, la guerre, le sang, et le péché ont été tissés dans nos idées sur l'argent depuis le début.
Dans un essai sur les origines historiques de l'argent , Cambridge monétaire sociologue Geoffrey Ingham fait cette observation:
Dans toutes les langues indo-européennes, les mots pour "dette" sont synonymes de ceux de «péché» ou «culpabilité», illustrant les liens entre la religion, le paiement et la médiation des royaumes sacrés et profanes par «l'argent». Par exemple, il est un lien entre l'argent (Geld allemand), une indemnité ou sacrifice (Old English Geild), la taxe (gothique Gild) et, bien sûr, de la culpabilité.
Ingham élabore ce que le mot Geld est dit être originaire du mot Vergeltung, indiquant revanche, la vengeance, même les représailles de sang. Et il suggère que les racines de ce que nous appelons "l'argent" peuvent être trouvés dans la coutume germanique de wergeld-valeur de paiements un système d'échanges financiers que les sociétés pré-commercialisation utilisées pour compenser les blessures et les délits. Cette innovation a permis à la société d'éviter de longues vendettas coûteuses.
Et, soit dit en passant, vous n'avez pas à chercher bien loin pour voir des preuves de ces liens linguistiques entre dette, une obligation, et la culpabilité ou, au moins, doré. Parmi les connaisseurs du marché obligataire, les obligations d'État-obligations britanniques soutenus par la foi et le crédit du Royaume-Uni, sont connus simplement comme des truies, une référence aux certificats d'or tranchant une fois émis par la Banque d'Angleterre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles