vendredi 24 mai 2013

Dimanche 26 mai – Manifestation ou Insurrection ?


Paris-1
 The réd en chef –- Aussi choquant et délirant que cela puisse paraître, deux enquêtes policières douteuses – ordonnées par le régime socialiste français – sont en cours. Enquêtes policières douteuses qui visent ceux d’entre les militaires qui seraient favorables au mouvement La Manif Pour Tous (LMPT). Le prétexte fallacieux à cette enquête digne d’un système communiste est celui-ci : « l’activisme des militaires antigays ». Le plus hallucinant dans cette affaire, c’est que sont visés non pas des militaires mais leurs enfants.
En effet, agacé par le nombre d’enfants d’officiers parmi les jeunes veilleurs qui font des sit-in pacifiques, le ministre français de l’Intérieur, Manuel Valls, a ordonné à la Direction Centrale du Renseignement Intérieur (DCRI) de l’informer sur ce que ces « agités manigancent ». Si je comprends bien, la DCRI n’est plus chargée de lutter contre le terrorisme, le narcotrafic et la violence, mais de surveiller des jeunes qui prient et manifestent pacifiquement.
Une deuxième enquête a été ordonnée à la Direction de la Protection et de la Sécurité de la Défense (DPSD) afin de « repérer les meneurs au sein de l’Institution militaire ». Concrètement,  il s’agit de surveiller les militaires qui auraient des liens, soit avec l’Institut Civitas, une organisation catholique de tendance plutôt traditionnaliste ; soit avec le Bloc Identitaire (BI).
Mais ce n’est pas tout. Manuel Valls a annoncé qu’une interdiction du Printemps Français (PF), une des composantes de LMPT, est à l’étude suite à des « menaces » proférées à l’encontre de divers membres du gouvernement.
A deux jours de la prochaine marche de LMPT, dimanche 26 mai, Manuel Valls allègue qu’il s’attend à une « forte présence de groupes d’extrême droite dimanche dans le cortège parisien ».
Manuel Valls se justifie ainsi : « La justice va devoir agir parce que c’est intolérable que dans la République il puisse y avoir ces messages de haine ». Le ministre de l’Intérieur parle donc au nom de la ministre de la justice.
Valls va même plus loin dans ses menaces : « Des groupes radicaux d’extrême droite veulent venir en nombre non pour manifester mais pour créer l’affrontement et le désordre et pour s’en prendre aux symboles de la République. A partir du moment où une loi a été votée par le parlement, qu’elle a reçu l’aval du Conseil constitutionnel, il est temps que tout le monde accepte ce choix ».
En clair, le peuple n’a plus le droit de manifester car le mariage homosexuel avec adaptions d’enfants est devenu un symbole de la République.
De son côté, Frigide Barjot, figure la plus médiatisée de LMPT, raconte, aujourd’hui vendredi : « En l’état actuel des choses, je ne pense pas me rendre à la manifestation car les menaces qui pèsent sur moi, sur ma personne, sont encore extrêmement présentes. Sans avoir de garanties que je puisse m’exprimer librement sur un cortège, dans une liberté de parole totale, je préfère à l’heure actuelle dire que je n’irai pas semer le trouble à la manifestation. Je donne rendez-vous à tout le monde dimanche si on me laisse parler. C’est ma personne qui est aujourd’hui contestée ».
Pour ce qui me concerne, j’avoue ne rien comprendre à la déclaration psycho-affective de Frigide Barjot. A vrai dire, Frigide Barjot a peut-être – déjà – fait son temps. Ou peut-être en a-t-elle tellement fait qu’elle agace tout le monde y compris et surtout au sein même de LMPT. A ce propos, on me dit que Mamie Barjot aurait été évincée par une certaine  Nudoville de la Roche Chère, originaire de Chargnoux-les-Bocages ou quelque chose du genre. Dois-je ajouter que tout le monde s’en tape ?
Et toujours pour ce qui me concerne, je pose à Manuel Valls la question que voici : Vous ordonnez des enquêtes policières ; vous menacez de réprimer, dans deux jours, dimanche 26 mai, « l’affrontement et le désordre ». Avez-vous peur à ce point d’une insurrection ? Et si insurrection il devait y avoir, compteriez-vous l’anéantir dans un bain de sang sous prétexte que ce n’est pas une insurrection de gauche ? Dans l’affirmative, direz-vous aux ministres de l’Intérieur des autres pays membres de l’Union Européenne que désormais c’est comme cela que les choses se règlent en France, patrie des droits de l’homme, de la liberté, de l’égalité et de la fraternité ?
Reproduction autorisée
Avec mention Michel Garroté www.dreuz.info




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles