mercredi 22 mai 2013

Abdelaziz Bouteflika, « il est très difficile de dire s’il est toujours en vie »


Boutef et sellal
L'absence de communication des sphères du régime indique précisément que toute une série de tractations ont lieu. Si la tractation était aussi sereine, il y aurait une communication plus simple, évidente, transparente, autour de la santé de Bouteflika", a-t-il analysé lorsqu'il a été interrogé au sujet de l'état santé de Bouteflika et ses répercussions sur la vie politique en Algérie. Quant au silence des autorités françaises face aux rumeurs et spéculations qui agitent l'Algérie au moment où Bouteflika demeure hospitalisé en France, Benjamin Stora a estimé qu'il n'a rien d'anormal ou de nouveau car  "l'Algérie reste un grand partenaire politique et économique, notamment depuis la guerre au Mali.
La France ne voudrait donc pas s'aventurer à prendre une quelconque position qui risque de compromettre ses intérêts en Algérie notamment dans ce contexte trouble. Enfin, Benjamin Stora doute de la sincérité des informations communiquées par le Premier Ministre, Abdelmalek Sellal. "On ne sait pas si c'est un AVC comme le dit le Premier ministre, ou si c'est plus grave. Cette situation s'est déjà produite en 2005 quand Bouteflika a disparu pendant plusieurs semaines, puis sa réapparition". Mais cette fois-ci, "son absence sur la scène publique ouvre toute une série d'interrogation sur sa succession possible", a relevé l'historien français.

http://www.algerie-focus.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles