samedi 13 avril 2013

Qui est l'homme le plus riche du monde ?


Carlos Slim est toujours l'homme le plus riche... par euronews-fr



Pour la quatrième année consécutive le milliardaire mexicain Carlos Slim propriétaire d’un véritable empire dans le secteur des télécommunications, occupe la première place du magazine américain Forbes au classement des plus grandes fortunes mondiales avec 56 milliards d’euros environ.
Bill Gates, le co-fondateur de Microsoft pointe en deuxième position de ce classement avec une fortune estimée à 52 milliards d’euros.

La surprise vient de l’arrivée sur le podium du patron du groupe textile espagnol Inditex, Amancio Ortega que le succès de Zara la marque phare du groupe a propulsé à la troisième place.

Il devance désormais l’homme d’affaires américain Warren Buffett et le français Bernard Arnault. Liliane Bettencourt est également classée dan les dix premiers de la liste établie par le magazine américain.

Cette année le classement de Forbes enregistre l’arrivée de 210 milliardaires supplémentaires. Pas mal en douze mois !!


Biographie

Si Carlos Slim est né au Mexique, ce pays n'est pas le berceau de sa famille. En 1902, son père Yusef Salim Haddad et ses frères quittent leur Liban natal, qui fait alors partie de l'Empire ottoman. D'obédience maronite, une forme orientale du catholicisme, les Salim fuient les tensions religieuses et s'installent au Mexique. Et Yusef Salim devient Julian Slim.

Commerçant prospère, Julian sensibilisera très tôt ses enfants aux chiffres, en leur faisant tenir la comptabilité... de leur argent de poche. Né en 1940, son fils Carlos développe un goût certain pour les comptes : selon sa légende personnelle, il a acheté ses premières actions à l'âge de 12 ans.

Son père meurt en 1953. Pour payer ses études d'ingénieur, Carlos Slim donne des cours de mathématiques. En 1965, il fonde sa première entreprise, un courtier en Bourse, avant de se lancer dans l'immobilier en 1966. Il se marie cette même année avec Soumaya Domit Gemayel. Il tirera des premières lettres de leurs deux prénoms (Carlos et Soumaya) la raison sociale de son holding de tête : Grupo Carso.

En 1982, la crise de la dette mexicaine déstructure l'économie du pays. Carlos Slim profite de l'occasion pour racheter tout azimuts : le cigarettier Cigatam, des fabricants de pneus, une fonderie d'aluminium, des restaurants, des papeteries, des hôtels, des mines, ... Autre tournant : en 1990, Grupo Carso participe à la privatisation de Telmex, le France Telecom mexicain. Précurseur des cartes prépayées, Slim étend Telmex à toute l'Amérique latine. En 1996, il fera de même avec America Movil, sa filiale télécoms mobiles forte de 170 millions de clients ! Avec la banque Financerio Inbursa, ces « machines à cash » sont le cœur de l'empire Slim. Outre ses entreprises mexicaines, Carlos Slim se positionne depuis une dizaine d'années sur des actions américaines décotées, comme Saks (distribution textile), MCI (télécoms, racheté par Verizon) ou encore Altria (tabac).

Ces dernières années, Carlos Slim a passé les rennes de ses sociétés à ses fils et se concentre sur Grupo Carso et ses fondations d'aide à l'enfance d'Amérique latine.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles