dimanche 3 février 2013

Marzouki démissionnera si les négociations échouaient





Le président provisoire de la république a fait savoir par le biais d’une lettre qu’il a adressée samedi aux congressistes du CPR, qu’il était prêt à démissionner de son poste à la présidence, si la Troïka n’arrive pas à trouver un consensus pour le remaniement ministériel.

Or le consensus recherché parait plus que jamais hors d’atteinte, puisque la position d’Ennahdha est on ne peut plus clair : Pas question de lâcher le moindre ministère de souveraineté, et encore moins de sacrifier le moindre ministre surtout, Rafik Abdessalem et Noureddine Bhiri.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles