dimanche 6 janvier 2013

Assad propose un plan de règlement par étapes

Syrie: Assad propose un plan de règlement par étapes


Intervenant en public pour la première fois depuis sept mois, le président syrien Bachar el-Assad a proposé un plan de règlement par étapes de la crise, comprenant la formation d'un nouveau gouvernement, une amnistie générale et la tenue d'une conférence sur le dialogue national.

"La première étape de sortie de la crise doit être l'engagement des Etats étrangers de cesser de fournir une aide financière aux terroristes. Dans un deuxième temps, on convoquera une conférence gouvernementale sur le dialogue national. Troisièmement, la création d'un nouveau gouvernement et une amnistie générale", a déclaré M. Assad, réalisant un discours à la nation consacré au conflit que traverse le pays depuis 21 mois.

Bachar el-Assad a dit souhaiter une résolution politique de la crise, et déploré l'absence de partenaires à ces fins. Le chef de l'Etat a dans le même temps qualifié l'opposition de "marionnette créée par l'occident", et dénoncé les tentatives de provoquer une "partition de la Syrie".

La Coalition nationale syrienne (opposition) a rejeté dimanche la proposition de règlement pacifique formulée par le président de Syrie Bachar el-Assad au cours de son discours à la nation, rapportent les agences occidentales.

"La proposition d'Assad montre qu'il veut court-circuiter une résolution du conflit susceptible d'être obtenue au cours de futures négociations entre la Russie et les Etats-Unis avec la participation de (l'émissaire de l'Onu, ndlr) Brahimi, raison pour laquelle l'opposition ne l'accepte pas, si Assad et son régime ne quittent pas le pouvoir", a annoncé le représentant de l'opposition syrienne Walid Bunni.


http://fr.rian.ru/onlinenews/20130106/197146274.html

protostar
Alter Info
l'Information Alternative

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles