mardi 1 janvier 2013

Les positions politiques maçons français des-inglese

Quelles sont les principales obédiences de la franc-maçonnerie française et comment se positionnent-elles politiquement ? Voici quelques éléments de réponse.

Le Grand Orient de France

godf
Prend cette dénomination en 1773.
52.000 membres, à 99 % masculins ; mixte depuis 2010.
Obédience dite «libérale et non dogmatique», qui ne fait pas référence au Grand Architecte de l’Univers.
Grand Maître: José Gulino, ancien directeur des services du conseil général du Pas-de-Calais.
Positions politiques: Traditionnellement ancré à gauche, héritier de combats anticléricaux, le GO est la principale obédience française et la plus «engagée» dans le camp «progressiste». Elle affiche des positions marquées en faveur de l’égalité, des droits sociaux, de la liberté de penser et de la laïcité. La plupart de ses Grands Maîtres successifs ont été membres du PS ou dans sa mouvance. Elle interdit à ses membres d’appartenir au Front national. Durant la campagne présidentielle de 2012, le GO a «auditionné» certains candidats «républicains» dont François Hollande, Jean-Luc Mélenchon (initié au GO), Eva Joly ou François Bayrou. Quelques ministres actuels, des membres de cabinets ou des parlementaires de gauche en sont proches. Revendiquant le rôle d’aiguillon et de laboratoire d’idées à gauche, le GO a défendu l’interdiction du port de la burqa, prône la constitutionnalisation de la loi de 1905 de séparation des Eglises et de l’Etat, défend le mariage pour tous et souhaite faire évoluer les textes sur la fin de vie.

La Grande Loge de France

GLF
Prend cette dénomination en 1894.
33.000 membres, exclusivement masculins.
Obédience spiritualiste, qui fait référence au principe du Grand Architecte de l’Univers sans obligation de croire en Dieu.
Grand Maître: Marc Henry, retraité
Positions politiques: Les règles de la GLDF lui interdisent de s’occuper de «controverse touchant à des questions politiques ou religieuses». Elle se consacre à la démarche philosophique et spirituelle de ses membres en vue «d’améliorer l’homme». Ses débats internes ne donnent lieu à aucun vote de résolution. La GLDF, qui profite actuellement de l’éclatement de la GLNF, dispose de bons relais dans tous les partis, mais reste discrète.
Elle met cependant en avant son rôle de «conservatoire de valeurs», notamment celles de la République. Son Grand Maître jusqu’en juin dernier, Alain-Noël Dubart, était membre de l’UMP, mais ses relations avec le ministre de l’Intérieur de Nicolas Sarkozy, Claude Guéant, se sont détériorées en 2011 et 2012. Bien qu’elle soit masculine, la GLDF prône aussi le progrès en matière de droits des femmes, l’un de ses anciens Grands Maîtres, le gynécologue Pierre Simon, ayant été l’un des promoteurs des lois sur la contraception en 1967 et sur l’IVG en 1974. Elle invite des personnalités extérieures à venir débattre avec ses membres, que ce soit sur la mondialisation avec Emmanuel Faber (Danone), l’éthique des médias avec Edwy Plenel, l’éducation avec Rama Yade, ou les devises de la République, thème de son deuxième dîner annuel, le 22 septembre dernier, en présence de Jean-Louis Debré, président du Conseil constitutionnel, de l’écrivain Régis Debray, de la ministre George Pau-Langevin ou du président socialiste de la commission des lois au Sénat, Jean-Pierre Sueur.

La Grande Loge Nationale Française

glnf
Née en 1913.
Environ 23.000 membres, exclusivement masculins.
Obédience qui fait ouvertement référence à Dieu et à la Bible,mais qui a perdu en 2012 la reconnaissance historique des loges anglo-saxonnes et européennes, dites «régulières».
Grand Maître: Jean-Pierre Servel (depuis le 1er décembre).
Positions politiques: Officiellement, l’obédience se consacre exclusivement aux recherches philosophiques, ésotériques et symboliques. Elle interdit tout débat politique en interne. Elle avait refusé d’appeler à voter contre Jean-Marie Le Pen en 2002. Néanmoins, la GLNF est classée plutôt à droite. Elle est fréquentée par de nombreux élus de droite, des chefs d’entreprises, des avocats, des militaires et des policiers. Sa montée en puissance jusqu’à 45.000 membres ces dernières années s’est accompagnée d’une grave crise interne, le Grand Maître François Stifani étant de plus en plus critiqué pour ses errements autocratiques. Stifani a notamment écrit début 2009 à Nicolas Sarkozy pour lui dire qu’il pouvait compter sur la GLNF pour «soutenir» son action. Les luttes intestines ont fini par provoquer une véritable hémorragie: ses effectifs auraient fondu à moins de 25.000 frères. Le nouveau Grand Maître, Jean-Pierre Servel, a été intronisé lors d’une assemblée générale le 1er décembre.

La Fédération Française du Droit Humain

ffdh
Née en 1893.
17.000 membres, dont deux tiers de femmes ; mixte depuis l’origine.
Obédience non dogmatique, avec ou sans référence au Grand Architecte de l’Univers.
Président: Jacques Samouelian, pédopsychiatre dansles Alpes-de-Haute-Provence.
Positions politiques: Plutôt orienté traditionnellement à gauche, le Droit humain défend des valeurs humanistes et revendique un rôle de réflexion, voire de propositions sur certains sujets de société, que ce soit sur l’égalité hommes-femmes, la laïcité, la grande pauvreté, la procréation, la dépendance, les retraites ou l’école. L’obédience fait travailler ses membres durant plusieurs mois. Ils adoptent des propositions, transmises aux élus et responsables politiques, comme récemment en faveur de «l’exception d’euthanasie». Peu de ses membres sont connus, hormis, par exemple, la sénatrice socialiste Michèle André, vice-présidente de la Fraternelle parlementaire.

La Grande Loge Féminine de France

glfdf
Née en 1945.
14.000 membres, exclusivement féminins.
Obédience spiritualiste, qui fait référence au Grand Architecte de l’Univers.
Grande Maîtresse: Catherine Jeannin-Naltet, juriste d’affaires retraitée.
Positions politiques: Refusant toute «instrumentalisation», et s’interdisant toute «immixtion» dans les «controverses politiques ou confessionnelles», la GLFF met en avant son indépendance et la liberté de penser de ses membres. Mais cette obédience féminine mène des combats progressistes, notamment en faveur des droits des femmes. Ses initiatrices ont promu autrefois le planning familial, le droit à la contraception et à l’avortement. La GLFF a défendu la loi interdisant le port de la burqa dans l’espace public. Elle vient de saluer l’action de la ministre de la Santé, qui a fait voter un amendement permettant le remboursement de la contraception pour les jeunes filles de 15 à 18 ans et le remboursement à 100 % de l’IVG pour toutes les femmes dès 2013. La GLFF a de bons contacts avec des personnalités de gauche, comme les ministres Marisol Touraine, Marylise Lebranchu, Najat Vallaud-Belkacem ou Anne-Marie Escoffier, cette dernière étant membre de cette obédience.

La Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française

glamf
Fondée en avril 2012.
12.000 membres.
Obédience spiritualiste traditionnelle, qui fait référence au Grand Architecte de l’Univers.
Grand Maître: Alain Juillet, avocat et ancien directeur du renseignement à la DGSE.
Positions politiques: A l’image de la GLNF dont elle est une dissidence, la GL-AMF refuse toute prise de position politique ou sociétale. Elle «travaille» à l’élévation spirituelle de ses membres, en faisant référence à Dieu et à la Bible. Son Grand Maître, Alain Juillet, ancien numéro deux de la DGSE et ex-responsable de l’intelligence économique à Matignon, fut l’un des opposants les plus virulents à François Stifani avant de partir fonder cette nouvelle obédience, loin du «pathétique mélodrame» de la GLNF. Son principal objectif à court terme est de consolider son organisation, en attendant une éventuelle reconnaissance des loges «régulières» anglo-saxonnes et européennes. Le calendrier politique ne l’intéresse guère. L’un de ses nouveaux membres, issu de la GLNF, est Bernard Saugey, sénateur UMP de l’Isère, qui présidait, jusqu’en novembre, la Fraternelle parlementaire.
Le Figaro

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles