vendredi 4 janvier 2013

Blocage de publicité : Free dégaine ses armes contre Google


Article rédigé le 04/01/2013 à 13h30 par Charles Pietri




L'une des nouvelles fonctionnalités de la Freebox devrait faire naître un vaste débat sur la publicité en ligne et sur le rôle des fournisseurs d'accès à Internet dans le contenu qu'ils véhiculent. Free a en effet doté son Freebox Server d'un bloqueur de publicités activé par défaut. Le bras de fer entreFree et Google sème la panique !

L'affaire fait grand bruit : Free a doté sa Freebox d'un service de blocage de publicités. Ce bloqueur empêche l'affichage des publicités sur les sites Internet par défaut alors qu'il est seulement en version bêta. En outre, aucune configuration n'est possible. Les Freenautes se retrouvent donc avec un AdBlock directement implémenté dans la box sans qu'ils aient demandé quoi que ce soit. De son côté, Free reste muet sur ses intentions. La toile panique !

Les sites d'information affolés !

L'arrivée de ce service a provoqué une levée de boucliers de nombreux sites d'informations dont le business modèle est basé sur l'affichage publicitaire. Pourtant, toutes les régies ne sont pas visées. Il semble que Google soit la cible privilégiée de cette initiative puisque les régies DoubleClick, AdMob et AdWords sont massivement filtrées. Le service de statistiques Google Analytics était également touché par le bloqueur mais il semble que Freeait changé quelques paramètres de filtrage cette nuit et Analytics est à nouveau accessible.

Cette initiative pose plusieurs problèmes du côté des internautes. Le fait que le blocage se fasse par défaut est le premier élément gênant. Nombreux sont les abonnés qui ne vont pas forcément savoir d'où vient cette action sur l'affichage publicitaire et encore moins fouiner dans l'interface d'administration pour chercher à désactiver le blocage.



Il faut donc s'attendre à ce qu'une bonne partie du parc de Freenautes disposant d'un Freebox Server reste avec le bloqueur activé par défaut. Dès lors, de nombreux sites pourraient voir les revenus liés aux régies publicitaires de Google se réduire de façon notable. Sans crier au drame, cela pourrait mettre en danger plusieurs sites d'informations dont les recettes publicitaires sont la principale ressource.




La question de l'influence d'un fournisseur d'accès à Internet sur le business modèle du secteur de la publicité en ligne est donc posée. Fleur Pellerin n'a pas tardé à réagir en déclarant qu'elle souhaitait que le blocage des pubs soit désactivé par défaut. La ministre déléguée à l'Economie numérique a ajouté qu'une réunion aurait lieu lundi entre les dirigeants de Free et les éditeurs de sites pour avancer sur ce dossier. Il faut espérer que Google soit présent à la table puisqu'il semble être directement visé par cette mesure.



Source : DegroupNews

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles