jeudi 27 décembre 2012

Richard Bohringer "L'ultime conviction du désir"

Résumé :«L'ultime conviction du désir. Je finirai ce livre. Malgré tout. Les mots sont sacrés et sans innocence. Ils appellent le destin de ceux ou celles qui les tracent. La vie sera toujours comme un grand amour inachevé. Une douleur intense de la perdre comme l'odeur de la femme aimée. Mais toi, aime-la cette vie. Casse-lui la gueule. Bouleverse-toi d'elle. Elle te donnera des ailes. Et tu voleras comme le cormoran argenté. Je voulais mes enfants que vous le sachiez. La vie est mon histoire d'amour passion. J'ai été fidèle à mes principes                aventureux. Je me suis brûlé tout entier. Oui j'aime.» R. B.

Richard Bohringer est un acteur, réalisateur, chanteur et auteur français et sénégalais (depuis 2002), né le 16 janvier 19421 à Moulins. Il est le père de l'actrice Romane Bohringer.

Biographie

Richard Bohringer est le fils d'un officier de l'armée allemande et d'une Française que son père a connue durant la Seconde Guerre mondiale. À sa naissance, ses parents l'ont abandonné à sa grand-mère maternelle pour s'enfuir en Allemagne. Cette dernière vivait dans une HLM à Epinay-sur-Seine. Malgré ce début de vie difficile, Richard Bohringer explique que son enfance était heureuse chez sa grand-mère.

Richard Bohringer débute au théâtre à la fin des années 1960. Sa première pièce, Les Girafes est produite par Claude Lelouch. Il intègre le monde cinématographique avec un premier film en 1970, La Maison de Gérard Brach. Ce n'est qu'en 1972 qu'il obtient un rôle significatif avec L'Italien des roses. C'est en 1981, grâce au film Diva de Jean-Jacques Beineix, qu'il s'impose au cinéma. Il devient l'un des acteurs les plus marquants des années 1980, remportant deux Césars, pour L'Addition et Le Grand Chemin en 1987. On le remarque aussi bien chez Luc Besson (Subway) que chez Gérard Jugnot (Une époque formidable) en 1991, confirmant ses talents de comédien ; il est également l'acteur fétiche de Jean-Loup Hubert, le complice de Jean-Pierre Mocky ou de son ami Bernard Giraudeau. En 1992, le père et sa fille, Romane sont réunis par Claude Miller pourL'Accompagnatrice.

Après le film Tango en 1993, l'acteur se fait plus rare. Il se tourne dès lors vers la télévision avec la série Un homme en colère de 1997 à 2002.

Avec sa fille Romane, lors de la cérémonie des Césars en 1993

Après l'écriture de romans, Richard Bohringer s'est également essayé à la chanson. Trois albums sont sortis entre 1990 et 2002.

En 2010 au Théâtre de l'Européen à Paris, il crée un spectacle seul en scène, adapté de son livre Traîne pas trop sous la pluie. Démarre alors une tournée de plus de 2 ans à la rencontre du public. Tel un boxeur sur le ring, l’émotion à fleur de peau, il raconte des histoires d'alcool, de voyages, d'Afrique, de femmes... En juillet 2011 il joue ce spectacle pendant le festival "off" d'Avignon.

Vie privée

Richard Bohringer au salon du livre deColmar (Haut Rhin, France).

Il a quatre enfants : Romane, Mathieu, Richard et Lou. Il a connu une longue période difficile, des problèmes de drogue, d'alcool et d'argent, des épisodes violents. Autant de combats à livrer qu'il raconte dans son best-seller C'est beau une ville la nuit, paru en 1988, et dont il a tiré un film du même nom, sorti au cinéma en 2006. Sa fille Romane, avec qui il entretient une relation paternelle très forte, joue son propre rôle dans ce film. Il publie en 2005 des récits de voyage ; il sort en 2006 Oublie que je t'aime, un livre autobiographique et Gouvernement en exil, une fableutopique écrite avec Frank Jobert.

Grand amoureux de l'Afrique, dont il aime chanter la musique, il a obtenu la nationalité sénégalaise en 20022.

Depuis le début de l'année 2009, il se bat contre l'hépatite C, maladie qui l'éloigne des plateaux de cinéma3.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles