mardi 18 décembre 2012

Que dalle


Cette expression est généralement précédée de verbes comme "valoir", "ne trouver", "ne comprendre"...

Le Petit Robert nous dit qu'une dalle, ce peut être une tablette de pierre (pour le revêtement des sols), une plaque de roche lisse, une tranche de poisson (pour celui qui "a la dalle", bien sûr), une plaque de béton ou de ciment utilisée en plancher ou couverture ou une ancienne pièce de cinq francs (dont le nom venait du flamand 'daalder').

C'est à partir de cette dernière signification que certains ont cru voir, non pas un gros minet, mais l'origine de notre expression. Pourtant il n'en est rien, pour une très bonne raison, c'est qu'en 1835, cette pièce de cinq francs représentait environ 30 euros, ce qui n'était pas vraiment que dalle !

Le mot dalle est en fait ici une déformation du mot 'dail', attestée par l'ancienne version de l'expression donnée par Esnault, "que le dail", devenue ensuite "que dal".
Il ne nous reste donc plus qu'à savoir quelle est l'origine de ce 'dail'. Mais là nos lexicographes distingués s'entredéchirent.

Pour les uns, dont Esnault, toujours, il viendrait du lorrain 'dailler'.
Au XVe siècle, 'dallier', issu de l'allemand 'dahlen', voulait dire 'plaisanter'. Puis, dans les patois de l'Est, 'dallier', 'daler' ou 'daillir' signifiait également "raconter des fariboles". La 'daille' ou le 'dail' étant une plaisanterie ou une blague.
Quel rapport avec 'rien du tout', me direz-vous ? Eh bien c'est une excellente question ! Je suis heureux de voir qu'il y en a qui suivent et s'interrogent, tout comme moi, sur le lien avec une plaisanterie.

C'est pourquoi l'explication de Duneton me convient nettement mieux : selon lui, 'dail' est tout simplement issu du romani, langue tsigane (), dans lequel ce mot veut dire 'rien du tout'.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles