mardi 4 décembre 2012

Mezri Haddad fait de nouvelles révélations d’une extrême gravité


Mezri Haddad fait de nouvelles révélations d’une extrême gravitéEn exclusivité pour Tunisie-Secret, une interview explosive de Mezri Haddad, demain mercredi. Après plusieurs tentatives, l’ancien ambassadeur de la Tunisie auprès de l’UNESCO a finalement accepté de répondre à nos questions en nous recevant à son domicile. Avec cette interview, notre reportage photos de Mezri Haddad chez lui. Malgré ses cinquante ans, l’homme parait beaucoup plus âgé. Son visage est éprouvé par deux années d’exil volontaire, de méditation et de tristesse de voir la Tunisie s’enfoncer jour après jour. Mais l’homme impressionne par son courage, par la clarté de ses analyses et par son charisme. Il n’a rien perdu de sa verve et de sa détermination de continuer son combat pour la démocratie et contre l’obscurantisme, pour l’indépendance absolue de la Tunisie et contre sa mise sous tutelle. Nous l’avons évidemment interrogé sur les derniers événements à Siliana, sur la crise politique actuelle, sur sa vision de l’avenir, sur son bilan de l’ancien régime, sur ce qu’il pense de Ben Ali, sur sa rencontre tendue avec l’ambassadeur américain David Killion, le 15 janvier 2011, sur l’échange qu’il a eu à l’Elysée avec Henri Guaino, le 2 février 2011. Les nouvelles révélations de Mezri Haddad sont explosives, notamment au sujet de l’offre juteuse que lui a proposée le Qatar via l’un de ses agents tunisiens, sur le messager que lui a envoyé Rached Ghannouchi avant son retour triomphal et sur l’obstacle que constituait Ben Ali à l’invasion de la Libye, un plan préparé par l’Elysée dès octobre 2010. Plus qu’une interview, un document historique pour comprendre ce qui nous arrive…et, surtout ce qui nous attend !      

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles