mardi 14 mai 2013

Les déclarations du maire d’Osaka sur les esclaves sexuels provoquent un scandale

Les déclarations du maire d’Osaka sur les esclaves sexuels provoquent un scandale
Photo : AFP
Tōru Hashimoto, le maire d'Osaka et co-fondateur du parti Renaissance du Japon, un parti nationaliste, a provoqué un scandale au Japon, affirmant que les maisons closes qui existaient pendant la Seconde Guerre mondiale étaient une nécessité pour éliminer le stress des soldats qui risquaient leur vie.

Plusieurs centaines de milliers de femmes sont passées par ces « centres de délassement » pendant les années de guerre, dont la majorité étaient capturées sur les territoires occupés.
Les pays voisins du Japon ont maintes fois exprimé leur mécontentement par les déclarations du premier ministre Shinzo Abe, qui a affirmé qu’il n’existe aucune preuve du fait que les femmes étaient forcées à se prostituer dans ces « établissements ». Abe était obligé d’apporter ses excuses après avoir fait ces déclarations




Alter Info
l'Information Alternative

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Messages les plus consultés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles